Monter un mur de clôture en parpaings
Monter un mur de clôture en parpaings

Monter un mur de clôture en parpaings

Construire son mur en parpaing n'est pas un chantier facile mais plutôt réservé aux bricoleurs avertis. Des fondations jusqu'à la pose des parpaings, suivez notre guide et vous n'aurez plus qu'à faire les finitions !
Toutes les étapes et matériaux pour monter un mur de clôture en parpaings.
TEMPS DE RÉALISATION
3 jours (avec 7 jours de séchage)
COÛT
DIFFICULTÉ DU CHANTIER
8 / 10
1/5
Règlementation

Règlementation

Monter un mur de clôture est règlementé et vous ne pourrez pas réaliser tout ce que vous voulez.

Avant de démarrer le projet, il est indispensable de se renseigner auprès du service d'urbanisme de sa mairie.

Plusieurs points de règlementations sont à vérifier (hauteur, couleur, finitions) :

  • Auprès du PLU (Plan Local d'Urbanisme), c'est la très grande majorité des cas et il est indispensable de demander à votre mairie
  • Auprès de votre règlement de copropriété s'il y en a un qui régit ce point
  • Et si vous n'êtes concerné par aucun de ces deux cas, le Code Civil permet d'aller jusqu'à 2,60 m de haut si vous habitez une commune de moins de 50 000 habitants, et jusqu'à 3,20 m de haut si vous habitez une commune de plus de 50 000 habitants
  • Vous n'avez en aucun cas le droit d'empiêter chez un voisin, même de manière enterrée ! Un juge vous fera casser votre mur si ses fondations sont chez le voisin
  • Enfin dernier point sur lequel attentif : habitez-vous une maison en zone de patrimoine protégé ? Si tel est le cas, d'autres dispositions peuvent venir s'interposer

Tout mur en parpaings de plus de 2 m de hauteur nécessitera une déclaration préalable Cerfa n° 13404*07

2/5
Les matériaux et outils à prévoir

Les matériaux et outils à prévoir

Les matériaux nécessaires à la construction d'un mur en parpaing sont des matières premières classiques et que l'on trouve très facilement. Demandez un devis gratuit auprès de CMesMat qui saura vous livrer près de votre chantier.

L'exemple de ce chantier est basé sur une surface de 20 m² (10 m d'une clôture de 2 m de hauteur). Un panier pré-construit est disponible en fin de page avec tout le nécessaire, et vous pouvez le transformer en devis ou directement passer commande s'il y a un prix pour chaque matériau. Il faut donc modifier les quantités en fonction de votre propre chantier.

Matériaux principaux pour une clôture en parpaings de 10 m de long et 2 m de hauteur

  • Du gravillon 0/20 pour le béton des fondations, il se vend en big-bag de 1 m3 ou au vrac au mètre cube aussi et il faut compter environ 1.55 tonne par m3.
  • Du ciment gris CEM II 32.5 pour le béton des fondations et pour le mortier de maintien des parpaings
  • Du sable à maçonner 0/4 pour le béton des fondations et pour le mortier de maintien des parpaings
  • De la semelle plate ou de la semelle symétrique pour le renfort de la semelle filante des fondations, qui sera nécessaire sur tout le périmètre de la clôture donc ici 10 m
  • Des blocs creux en 20x20x50 cm, il en faut 100 pour 10 m² mais en réduisant le nombre en fonction des parpaings d'angle que vous mettez
  • Des blocs d'angle en 20x20x50 cm : compter 10 pour chaque angle afin de monter à 2 m de hauteur, et 10 de plus tous les 3 m de clôture environ
  • Du chainage 4HA10 pour fortifier le mur. Ils se vendent généralement par 6 m et vous en aurez besoin de 2,3 m par angle et 2,3 m par renfort intermédiaire (tous les 3 m de clôture), soit 9,2 m
  • Des chevrons : 2 m pour chaque angle et des chevrons intermédiaires pour les clôtures très longues pour être certain que le cordon sera bien tendu
  • Un retardateur de prise pour le mortier

L'outillage et l'équipement complémentaire

  • Une bétonnière
  • Une aiguille vibrante
  • Une pelle
  • Une taloche
  • Au moins deux seaux de maçon
  • Une truelle
  • Une masse
  • Un fil à plomb
  • Un cordage nylon
3/5
Creuser les fondations

Creuser les fondations

Des fondations du mur vont dépendre sa durabilité et sa solidité, il est donc essentiel qu'elles soient bien mises en œuvre.

Tout d'abord il vous faudra délimiter l'emplacement du mur avec un marquage linéaire :

  1. Planter des piquets à chaque angle du mur
  2. Tirer une corde ou une ficelle entre les piquets et attachez-là pour qu'elle tienne idéalement à environ 40 cm du sol

Vous devez penser à laisser un peu d'espace derrière la corde tendue car les fondations seront plus larges que le mur. Il faut compter 15 cm de part et d'autre, soit un trou de 50 cm (20 cm de largeur des parpaings, et 10 à 15 cm de fondations enterrées de part et d'autre ce qui correspond aussi à 5 cm de part et d'autre de la semelle plate plus 5 cm de marge de sécurité).

Vous pouvez maintenant commencer à creuser les fondations sur 50 cm de largeur et minimum 50 cm de profondeur (dépend de la hauteur du mur et du type de terrain, vos fondations ne doivent pas faire moins de 50 cm de profondeur et jusqu'à 1 m de profondeur en zone montagneuse), en partant de la corde tendue et en entrant sur 50 cm vers l'intérieur de votre terrain. Dans le cadre de cette fiche chantier, nous partiront sur des fondations de 50 cm de profondeur qui seront considérées comme hors gel dans la majeur partie du territoire. Mais si votre région est sujette au gel modéré ou se trouve à altitude moyenne, il faudra creuser à 80 cm ou même 1 m en altitude importante.

Les conseils pour de bonnes fondations :

  • C'est un travail très difficile à la main, pensez à la location de minipelle
  • Le fond de fouille doit être propre, sans motte de terre
  • Les fouilles ont des parois latérales stables et le plus verticles possibles : pas de risque d'éboulement
  • Le fond de fouille doit être de niveau, donc toujours horizontales même en cas de terrain en pente. En cas de terrain en pente, il faudra créer régulièrement un décalage avec pente faible pour éviter les grosses contraintes sur le ferraillage
4/5
Couler le béton des fondations

Couler le béton des fondations

Le béton va se couler en deux étapes : tout d'abord une semelle de fondation qui va permettre de mettre la fondation à l'abri du gel, celle-ci devant être réalisée dans un délai le plus court possible après avoir creusé les fondations, et ensuite le béton des fondations qui va être le support pour le mur.

Couler la semelle de fondation

La semelle de fondation doit être coulée très peu de temps après avoir creusé les fondations. Elle doit avoir une épaisseur d'au moins 4 cm de béton de propreté (béton à faible teneur en ciment), obtenu en mélangeant du ciment, du sable et du gravillon 0/20. Les volumes sont à adapter en fonction de la longueur de la fondation et de l’épaisseur souhaitée de la semelle de fondation.

Quels dosages pour une semelle de fondation ou béton de propreté de 10 m de longueur, 50 cm de largeur et 4 cm d'épaisseur ?

Le premier but d'un béton de propreté est de rendre la surface de la fouille réellement plane et propre, mais il permet aussi de protéger le ferraillage du sol et le sol des intempéries si la fouille est laissée trop longtemps ouverte.

  • Ciment : 70 kgs
  • Sable : entre 160 et 170 kgs
  • Gravier : entre 230 et 250 kgs
  • Eau : 35 litres (à ajuster selon l'humidité du sable)

Une fois la semelle de fondation coulée, laisser sécher une journée complète avant de placer le ferraillage.

Positionner le ferraillage horizontal

  • Placez les semelles plates sur le béton de propreté et surelevez-les à l'aide de cales en plastique. Surtout pas avec des materiaux poreux (parpaing, bois, etc).
  • Dans les angles, il faut positionner plusieurs fer tor tordus qui s'entrecroisent avec les semelles plates de chaque partie de la clôture. Il doit y avoir continuité de ferraillage.
  • Reliez les ferrailles avec du fil recuit.

Positionner le ferraillage vertical

  • Les fer tor doivent être positionnés verticalement dans chaque angle de la clôture mais aussi tous les 3 m de clôture. Des parpaings d'angle viendront se positionner autour d'eux et leur trou sera par la suite comblé par du mortier qui créera une structure solidifiée autour du fer tor.
  • Important : les fer tor doivent être tordus à 90° sur au moins 20 cm à leur base afin d'avoir une assise alignée avec la semelle plate.

Couler le béton de fondation

Vous pouvez maintenant couler les fondations en béton. Selon notre exemple pour une fondation de 50 cm de profondeur, 50 cm de largeur et 10 m de longueur de mur, vous aurez besoin de 2,5 m3 de béton soit :

  • Ciment 32.5 : 750 kgs (dosage à 300 kgs / m3 selon DTU 13.11)
  • Sable 0/4 : 1,7 tonnes
  • Gravier : 2,95 tonnes
  • Eau : 435 litres (à ajuster selon l'humidité du sable)

Laissez ensuite sécher pendant 7 jours et revenez monter votre mur le week-end suivant.

Rincez bien votre bétonnière, vos seaux et outils avant que le béton de soit sec.

5/5
Élévation du mur

Élévation du mur

À cette étape, vous avez maintenant une fondation en béton qui est sèche sur toute la longueur de votre future clôture et des ferailles verticales tous les 3 m ainsi qu'à chaque angle de la clôture. Il vous faut maintenant assembler les parpaings qui seront maintenus par du mortier.

Préparation du mortier pour un mur de 10 m de long et 2 m de haut (20 m²)

  • Mélanger 1 tonne de sable de maçonnerie avec 360 kg de ciment (dosage valable pour des parpaings de 20x20x50)
  • Préparer le mortier au fur et à mesure de l'avancée ou prévoir des retardateurs de prise pour être plus tranquille

Délimiter physiquement le périmètre et les angles

Si vous ne l'avez pas fait à l'étape des fondations, plantez verticalement un chevron à chaque extrémité du mur afin de pouvoir tirer un cordon qui servira d'appui et de délimitation à la clôture. Les parpaings seront positionnés pour suivre cette ligne de démarcation.

Déposer une première rangée de parpaings

  • La première rangée de mortier est déposée sur une épaisseur de 2 à 3 centimètres, puis les parpaings sont positionnés sur toute la longueur en laissant des joints verticaux de 1 cm de large entre chaque parpaing. Pensez à retourner le parpaing afin que le creux soit en dessous.
  • Remplir chaque joint avec du mortier et positionner la première rangée sur toute la longueur. Pour les angles et au niveau des chaînages verticaux, utiliser des parpaings d'angles qui ont un creux dans laquelle on glisse la feraille verticale coulée dans la fondation.
  • Si besoin, au niveau des angles, des chaînages verticaux ou des portails et portillons, découper les parpaings en deux à l'aide d'une meuleuse électrique
  • Quelle que soit la finition qui sera choisie (enduit, parement, etc), il est préférable de bien racler les joints avec une truelle pour limiter les aspérités mais aussi homogénéiser la porosité du mur par rapport à l'air et à l'humidité.

Les rangées suivantes

  • Les rangées suivantes se montent de la même manière que la première rangée, mais en mettant en place un décalage entre les parpaings de chaque rangée, qui ne doivent jamais se superposer au niveau des joints.
  • Tapoter chaque rangée de parpaing pour qu'elle se solidarise avec la précédente grâce au mortier intermédiaire
  • Bien vérifier régulièrement que l’alignement vertical est respecté, grâce à un fil à plomb ou à un outil de mesure laser
  • Insérer le chaînage sismique dans les trous prévus pour des parpaings d'angles, ils viennent s'insérer autour des fer tor verticaux plantés dans la fondation, puis remplir les trous de mortier pour consolider.

Les derniers conseils

  • Une fois votre mur monté à la hauteur souhaitée, il est conseillé de le laisser sécher plusieurs jours avant de passer à la suite du chantier : pose du parement, enduit, chapeaux de murets, etc.
  • Ne tombez surtout pas à court de matériaux pendant votre chantier ! Un manque de parpaings ou de ciment au milieu du chantier peut être catastrophique et vous faire perdre énormément de temps et d'argent. Il est plus sage de prévoir un peu plus large (5 à 10% de plus) pour prendre en compte d'une part les pertes éventuelles mais aussi surtout les dosages variables selon humidité ambiante, type de ciment, de sable...

Votre clôture est maintenant élevée, il n'y a plus qu'à passer aux finitions. Voir nos idées et conseils ci-dessous après le rappel des produits dont vous aurez besoin pour 10 m de clôture.

Quels matériaux pour ce projet ?
PRODUITS UTILISÉS POUR CE PROJET (vérifiez les quantités suggérées)
Coût approximatif de votre projet, hors produits sur devis (TTC) 744.9 € Ajouter à mon devis Ajouter à mon panier
Autres idées pour vous
Entretien
Je nettoie ma façade contre la pollution végétale
Comment nettoyer une façade prise par la pollution végétale et avec quels produits
Entretien
Je nettoie une façade fortement noircie
Comment nettoyer une façade fortement noircie et avec quels produits