Panneau d'isolation en mousse de polyurethane rigide (PIR) EUROTOIT 132 mm 2400 x 1200 - Bords rainures-bouvetes 4 cotes
Panneau d'isolation en mousse de polyurethane rigide (PIR) EUROTOIT 132 mm 2400 x 1200 - Bords rainures-bouvetes 4 cotes
À partir de

Le prix est susceptible de changer en fonction de l’endroit où vous vous trouvez, en ajoutant votre adresse de chantier vous garantissez l’affichage des prix définitifs de votre commande.

253,01 € TTC
Prix à l’unité 253,01 €
Comparer Comparer
EUROTOIT® 132 mm 2400 x 1200 - Bords rainurés-bouvetés 4 côtés

Nos marques

10 articles trouvés

Asc. Desc.
Page

10 articles trouvés

Asc. Desc.
Page

Le guide de l’isolation de toiture

 

Vous souhaitez procéder à la rénovation de votre toiture ? Profitez-en pour optimiser l’isolation de votre toit ! Une bonne isolation permet de réaliser des économies et d’améliorer votre confort. Découvrez toutes les techniques d’isolation, les principaux isolants ainsi que leur prix.

Les bonnes raisons d’isoler votre toit

Un tiers de la perte énergétique d’un logement s’effectue par le toit ! La bonne isolation d’une toiture permet donc de garder la chaleur dans une maison. Par la même occasion, vous réduisez votre consommation d’énergie et abaissez votre facture de chauffage.

Par ailleurs, l’État considère la lutte contre la fuite d’énergie thermique comme prioritaire. Avec une bonne isolation de toiture, votre logement améliore son classement énergétique DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). Louer ou vendre votre maison s’avère bien plus facile avec une bonne note énergétique.

Les différentes techniques d’isolation de toiture

Avant vos travaux d’isolation, assurez-vous du bon état de votre toiture et procédez à une rénovation si nécessaire. Un toit abîmé ne fera que détériorer l’isolation que vous souhaitez mettre en place.

Ensuite, vous devrez choisir une technique d’isolation adéquate, puis isoler par l’intérieur ou l’extérieur. L’isolation d’une toiture comprend la protection des combles, la pose d’un pare-vapeur puis celle d’un écran de sous-toiture.

Technique n° 1 : le soufflage

Le soufflage consiste à insuffler une couche uniforme d’isolant par une machine. Cette technique d’isolation possède l’avantage de remplir complètement la structure à isoler. Elle se recommande donc à une toiture ou des combles perdus difficiles d’accès. L’isolant, présent dans tout l’espace à isoler, assure encore mieux sa fonction de garder la chaleur et de protéger contre l’humidité. De plus, cette technique utilise généralement des isolants écologiques (cellulose, ouate).

Technique n° 2 : l’épandage

L’épandage se rapproche de l’isolation par soufflage. Seulement, l’isolant se répand manuellement en flocons et non à l’aide d’une machine. Ensuite, l’isolant se répartit avec un râteau. Cette méthode d’isolation est intéressante pour les petites surfaces de rénovation, car elle demeure plus économique. L’isolation par épandage sied aux combles perdus.

Technique n° 3 : le sarking

Le sarking est une méthode d’isolation idéale pour les travaux de rénovation de toiture ou lors d’une construction de maison. L’isolant se plaque contre une planche de bois située entre la charpente et la couverture. Cette méthode d’isolation s’adapte à toutes les toitures et offre un haut degré d’isolation thermique et phonique. Esthétique, le sarking s’utilise surtout pour isoler une toiture qui donne sur des combles aménagés.

Technique n° 4 : la pose de panneaux

La pose d’un isolant sous forme de panneaux demande du savoir-faire. L’opération consiste à plaquer les panneaux isolants entre les chevrons. Si l’isolation se réalise par l’intérieur, il faut disposer une seconde couche de panneaux isolants sur un contre-chevronnage, puis de recouvrir le tout d’un parement en plâtre. Cette méthode d’isolation s’adapte à la rénovation et la construction.

Technique n° 5 : la pose par rouleau

L’isolant fourni par rouleau se déroule sur le plancher. La toiture et les combles doivent être facilement accessibles, l’isolant se révélant peu maniable. La méthode d’isolation reste assez similaire à celle des panneaux isolants.

Isolation de votre toiture : par l’intérieur ou par l’extérieur ?

L’isolant se place au niveau des rampants. Voilà pourquoi l’isolation du toit d’une maison peut se dérouler de plusieurs manières. Cela dépend de l’état de la charpente et de la couverture, de l’usage des combles ainsi que de la place disponible. L’isolation du toit s’effectue par l’extérieur ou l’intérieur de la maison.

Isolation du toit par l’intérieur

Également appelée « isolation sous rampants », l’isolation de la toiture par l’intérieur se privilégie si vous disposez de combles aménagés. Cette solution se choisit également si vous souhaitez transformer l’espace sous la toiture en pièce à vivre. L’isolation se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, une première couche d’isolant se dépose entre ou sous les chevrons de la charpente. L’isolation thermique par l’intérieur se termine par la pose d’une seconde couche d’isolant et d’un pare-vapeur.

Cette méthode d’isolation demeure plus rapide et moins chère que l’isolation thermique par l’extérieur. En revanche, elle réduit la hauteur sous-plafond et change la décoration originelle des pièces.

Isolation du toit par l’extérieur

Une isolation thermique de la toiture par l’extérieur s’emploie généralement lors d’une construction de maison, ou lors d’une rénovation entière de la couverture et de la toiture. En effet, la méthode d’isolation s’avère fastidieuse. Elle implique de retirer entièrement le revêtement du toit pour poser l’isolant. Plus chère, l’isolation thermique par l’extérieur n’en demeure pas moins efficace. L’espace sous la toiture garde ainsi sa superficie initiale.

Isolation des combles perdus

L’isolation thermique des combles perdus reste la solution la moins chère et la plus simple à mettre en œuvre. Ces espaces s’avèrent inhabitables en raison d’une hauteur sous-plafond trop basse et d’une charpente imposante. L’isolant se dépose directement sur le plancher des combles, par rouleau, épandage ou soufflage.

Quel isolant de toiture choisir ?

Plusieurs types d’isolants existent, chacune utilisant un matériau spécifique qui comporte avantages et inconvénients. L’isolant de toiture se choisit selon plusieurs critères :

  • la conductivité thermique, c’est-à-dire la propension à conduire la chaleur ;
  • la résistance thermique, donc la qualité d’isolation qui varie selon l’épaisseur et la composition du matériau ;
  • le déphasage thermique, soit les aptitudes d’un matériau à retenir la chaleur.

D’autres caractéristiques, comme le prix et la résistance au bruit, à la moisissure, au feu ou aux animaux se prennent en compte. Parmi les isolants de toiture les plus efficaces, on distingue :

  • les isolants synthétiques (polystyrène, polyuréthane), qui disposent d’une bonne résistance thermique, mais sont peu écologiques ;
  • les isolants minéraux (laine de verre, laine de roche, perlite expansée), peu chers, mais moins durables ;
  • les isolants biosourcés (ouate de cellulose, laine de bois, chanvre, laine de mouton, textiles recyclés), très performants d’un point de vue thermique, écologiques, mais plus chers.

Prix d’une isolation de toiture : budget et aides

Le prix de l’isolation de toiture dépend de l’agencement de votre logement. En moyenne, comptez jusqu’à 55 € par mètre carré pour l’isolation des combles perdus et les combles aménagés. Le prix d’une isolation intérieure ou extérieure d’une toiture peut grimper jusqu’à 200 € par mètre carré.

De nombreuses aides de l’État permettent une réduction du prix de votre rénovation de toiture. Citons La Prime Énergie Monexpert, MaPrimeRénov », l’éco-prêt à taux zéro, etc.