Les prix des matériaux pour isoler les combles d’un logement

Pour un logement, améliorer l’isolation implique de s’intéresser à l’ensemble des éléments pouvant être isolés, comme les murs, sols, huisseries ou la toiture. En cas de contrainte budgétaire forte, il est par ailleurs intéressant de savoir quels sont les isolants à remplacer en priorité ou sur quelle partie de la maison il est nécessaire de se focaliser. C’est la prise en compte de ces divers éléments qui va permettre de répondre à la question suivante : quel est le coût de l’isolation d’une maison ou appartement ? Estimer l’ampleur des travaux permet par ailleurs de savoir quelles sont les aides de l’État dont il est possible de bénéficier.

Pour faire un état des lieux et évaluer le budget global des travaux, il convient de faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Voici quelques indications sur le prix de la rénovation des combles d’une maison.

Combien coûte l'isolation des combles ?-1

L’importance de l’isolation des combles pour une maison

Quelle que soit leur composition, les bâtiments sont soumis au phénomène de déperdition de chaleur. Cela correspond à la perte de chaleur au niveau des parois des infrastructures et de leurs ouvertures. Dans le cadre d’une habitation, à l’image d’un appartement et à plus forte raison d’une maison, la déperdition de chaleur est particulièrement importante au niveau de la toiture et des combles. On estime ainsi que pour une maison, la déperdition de chaleur est répartie comme suit :

  • 30 % par la toiture et les combles ;
  • 25 % par les murs ;
  • 20 % par l’air renouvelé ;
  • 15 % par les fenêtres ;
  • 10 % par les ponts thermiques.

La toiture étant la principale source de déperdition de chaleur, il apparaît tout naturel de privilégier cet élément lors de travaux d’isolation. Pour l’isolation des combles, l’approche et les matériaux à adopter peuvent toutefois varier selon la nature de l’espace à isoler. Il est notamment possible qu’une maison dispose de combles perdus ou de combles aménagés. Dans le premier cas de figure, les combles ne sont pas exploitables et sont le plus souvent un espace perdu, ou très peu utilisé, à l’image d’un cellier. À l’inverse, des combles aménagés permettent d’utiliser l’espace pour en faire une chambre par exemple.

Quel prix pour l’isolation des combles perdus ?

Dans le cadre de combles perdus, il est possible de choisir une technique parmi plusieurs approches afin d’assurer l’isolation des combles. Un artisan RGE peut ainsi :

  • suggérer d’utiliser un souffleur pour remplir les combles d’isolants ;
  • conseiller la méthode classique consistant à dérouler de la laine de verre ou un autre isolant à même le sol des combles.

Retour sur ces deux approches et le budget à prévoir selon la technique employée.

Le budget pour isoler les combles avec la technique du souffleur

Dans les maisons au sein desquelles les combles ne sont pas aménageables, il ne faut pas pour autant oublier cet espace lorsqu’il est question d’isolation. Ne pas l’exploiter ne signifie effectivement pas qu’il faut le délaisser au niveau de l’isolation. C’est d’ailleurs l’exact contraire puisque les combles et la toiture sont l’un des principaux facteurs de déperdition de chaleur.

Afin de remplir les combles perdus les plus difficiles d’accès, il est possible d’opter pour l’utilisation d’un souffleur. Cette solution consiste à propulser un isolant sous forme de flocons au sein des combles. Dans la plupart des cas, un souffleur utilise la ouate de cellulose, la laine de verre ou encore la laine de roche, qui sont les matériaux les plus adaptés à cette technique.

En termes de budget, il faut en moyenne compter entre 10 et 20 € du m2 pour les trois isolants évoqués. Il ne faut toutefois pas oublier de prendre en considération la main-d’œuvre pour estimer le prix de la manière la plus juste possible. À noter que l’approche par soufflage permet d’être éligible à plusieurs aides. C’est le cas de la prime énergie Certificat d’Économies d’Énergie (prime CEE) et du CITE, à savoir le Crédit d’Impôt Transition Énergétique.

Les alternatives pour isoler les combles perdus

Pour isoler des combles perdus, utiliser un souffleur n’est pas la seule solution envisageable. Il est effectivement possible de choisir une alternative plus classique, en disposant notamment des rouleaux d’isolants minéraux, à l’image des laines de verre ou de roche. Cette solution peut toutefois s’avérer bien plus onéreuse. Le gain de temps du soufflage est un argument déterminant dans le choix de cette technique d’isolation, qui réduit notamment le temps d’intervention et donc le coût de la main-d’œuvre.

À l’inverse, les rouleaux de laine de verre ou les panneaux de matériaux synthétiques ou biosourcés peuvent être difficiles à disposer. Si le tarif des isolants peut s’avérer inchangé, c’est donc au niveau du temps passé à disposer l’isolant sélectionné que le budget sera gonflé par l’artisan. Par ailleurs, l’efficacité des flocons et bien supérieure dans le cadre de combles non aménageables. Les flocons s’avèrent effectivement bien plus performants, car en mesure de combler les moindres recoins, ce que les panneaux et rouleaux ne peuvent pas faire.

Combien coûte l'isolation des combles ?-2

Quel est le coût pour l’isolation de combles aménagés ?

Concernant les combles aménageables, l’isolation peut nécessiter un travail bien plus long et plus onéreux. Que ce soit fait de manière autonome par les ménages ou en confiant les travaux à un artisan qualifié, l’isolation peut se faire :

  • en disposant des isolants le long des rampants, et donc en optant pour une solution d’isolation par l’intérieur (ITI) ;
  • en mettant en place la technique du sarking, et en optant donc pour une isolation par l’extérieur (ITE).

Afin d’en apprendre davantage sur ces solutions et le prix à prévoir pour les réaliser, voici quelques informations complémentaires.

Isoler les combles aménagés par l’intérieur

Dans le cadre d’une isolation par l’intérieur, aussi appelée ITI, des contraintes sont à prendre en considération pour des combles aménagés. À la différence des combles perdus, l’option d’un souffleur n’est pas envisageable. Il convient alors de se tourner vers l’exploitation de panneaux d’isolants ou de rouleaux à disposer le long des rampants.

Le chantier nécessite toutefois une certaine réflexion au niveau du choix du matériau utilisé. L’épaisseur joue en effet un rôle déterminant, car un matériau trop épais peut réduire l’espace de la pièce en augmentant l’épaisseur des murs. Il faut en effet prendre en considération qu’un panneau viendra couvrir l’isolant pour un rendu propre. Avec cette approche, il faut compter un budget moyen de 50 € du m2.

L’isolation par l’extérieur (ITE) des combles aménageables

Outre le fait d’isoler par l’intérieur, les combles peuvent être isolés par l’extérieur, une approche qui est plus communément appelé le sarking. Cette alternative consiste justement à limiter la perte d’espace, notamment pour les maisons au sein desquelles les combles sont modestes. Pour cela, procéder à une isolation par l’extérieur permet aux ménages de ne pas réduire l’espace des combles. La facture peut toutefois être bien plus élevée, le budget moyen étant de l’ordre de 150 € du m2.

Un devis peut permettre d’avoir une idée plus précise du montant, qui varie bien entendu selon la surface à isoler. À noter que, s’il est plus onéreux, le sarking permet aux ménages les plus modestes d’accéder à des ressources financières grâce à un système de prime mis en place par l’État.

Nous vous recommandons ces autres pages :