Tout savoir pour estimer le coût de l’isolation d’un logement

Pour les habitations, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, l’un des principaux enjeux dans le choix des matériaux est de bénéficier d’une isolation performante. La consommation énergétique dépend en effet en grande partie des propriétés des isolants utilisés. À ce sujet, le guide de l’isolation permet d’en apprendre plus sur les matériaux et d’orienter son choix vers des isolants adaptés aux besoins rencontrés.

Si, à long terme, une bonne isolation permet de réaliser des économies significatives, cela peut dans un premier temps représenter un certain coût. Afin d’estimer le budget de l’isolation d’un logement, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, de nombreux critères doivent être pris en compte. Parmi ces derniers, il est notamment impératif de prendre en considération la superficie du logement, l’état des isolants en place de même que la nature des isolants envisagés. Retour sur les différents isolants et leurs prix respectifs au m2.

Quel est le coût de l'isolation d'une maison ou appartement ?-1

Les prix des différents isolants thermiques

Pour les usagers ayant pour projet de procéder à l’isolation de leur logement, plusieurs éléments essentiels méritent d’être mis en avant. D’une part, il faut ainsi savoir que l’isolation d’une habitation peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur, on parle alors d’isolation ITI ou ITE. En fonction de l’endroit de la maison à isoler, le choix n’est pas nécessairement possible. C’est en effet en fonction de l’agencement de la maison et de la possibilité d’accéder ou non à certaines parties du logement que l’isolation par l’intérieur ou l’extérieur de l’habitation est déterminée.

D’autre part, il faut avoir conscience du fait que l’isolation représente un certain budget. Mais combien coûte l’isolation thermique ? Le budget à prévoir afin d’isoler sa maison ou son appartement repose en partie sur le choix de l’isolant. La liste est longue et il peut avant tout être intéressant de distinguer les différents isolants selon leur nature :

  • les isolants minéraux ;
  • les isolants biosourcés ;
  • les isolants synthétiques.

Les isolants d’origine minérale, des matériaux au bon rapport qualité prix

De manière générale, les isolants minéraux se distinguent par leur fiabilité. Que les particuliers se tournent vers la laine de verre ou la laine de roche, qui sont les alternatives minérales les plus répandues, l’isolation thermique qu’elles proposent est le plus souvent satisfaisante. Il ne faut toutefois pas oublier d’autres matériaux minéraux, à l’image de la vermiculite ou encore de la perlite.

Ces matières minérales s’avèrent également être de très bons isolants thermiques. Le choix de l’un ou l’autre de ces isolants dépend principalement de la zone à isoler de la maison, certains de ces matériaux étant surtout employés pour isoler les combles.

Au-delà de leurs propriétés isolantes reconnues, principalement d’un point de vue thermique, mais pouvant également faire l’affaire pour l’aspect phonique, les isolants minéraux se démarquent également par leurs prix attractifs. À ce niveau, pour les foyers ayant les budgets les plus serrés, la priorité pourrait être donnée à la laine de verre. Celle-ci est en effet l’isolant le plus accessible en règle générale. Voici un rapide comparatif des tarifs observés :

  • pour la laine de verre, entre 3 et 15 € du m2 en moyenne, selon la gamme et la marque ;
  • pour de la laine de roche, le budget à prévoir est un peu plus élevé, avec des tarifs oscillants entre 5 et 20 € du m2 ;
  • en optant pour la vermiculite, conditionnée en vrac dans des sacs, il faut compter un budget moyen de 15 à 20 € les 100 litres ;
  • la perlite, est pour sa part proposée en moyenne à un tarif variant entre 150 et 200 € le m3 et revient globalement au même prix que la vermiculite.

Si les isolants d’origine minérale sont extrêmement utilisés, d’autres solutions sont envisageables, à l’image des isolants biosourcés et des isolants synthétiques.

Les prix des différents isolants biosourcés

Au niveau des isolants biosourcés, à savoir les isolants issus de la biomasse végétale ou animale, le choix est important. Si la ouate est sans doute l’un des isolants biosourcés les plus connus, il est également possible de citer pêle-mêle la laine de mouton, les plumes de canard ou encore la fibre de bois et le liège.

Voici quelques exemples de tarifs d’isolants biosourcés :

  • la fibre de bois est l’un des isolants naturels les plus abordables avec un tarif accessible dès 10 € par m2 ;
  • le liège voit son prix varier largement selon l’épaisseur des plaques et leur densité, ainsi, il est possible de trouver des panneaux de liège pour moins de 10 € au m2 et d’en voir affichés à près de 30 € ;
  • la laine de mouton est proposée entre 15 et 20 € le m2 en moyenne ;
  • les plumes de canard sont disponibles dans la même gamme de prix, avec un tarif proche des 20 € du m2 ;
  • la ouate reste dans cette tranche tarifaire avec un prix moyen d’environ 20 € le m2 ;
  • la laine de coton s’avère quant à elle plus onéreuse, avec un prix pouvant varier de 15 à 25 € le m2.

Les isolants biosourcés listés ci-dessus sont parmi les plus répandus. Il existe toutefois d’autres solutions, davantage bon marché ou bien plus onéreuses. La paille est ainsi parmi les éléments les moins chers, avec un coût de l’ordre de 50 € par m3. De la même façon, le torchis, davantage recommandé en complément qu’en isolant à part entière, revient à près de 2 € du m2. À l’inverse, des isolants tels que la fibre de coco ou encore les panneaux de roseaux sont facturés à plus de 30 € du m2, ces tarifs pouvant monter à plus de 40 €.

Les tarifs des isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont, comme leur nom l’indique, des matériaux non naturels. Les isolants de ce type sont variés, ont des caractéristiques qui leur sont propres et se distinguent, au-delà de leurs performances énergétiques, au niveau de leurs prix. Ces éléments utilisés dans l’isolation peuvent être extrêmement abordables. Retour sur une liste d’isolants synthétiques et les tarifs auxquels ils sont proposés dans les enseignes de grande distribution :

  • le polystyrène expansé est commercialisé au prix de 10 € le m2 en moyenne ;
  • le polystyrène extrudé s’avère près de deux fois plus cher, mais, proposé à 20 € par m2, il se caractérise par une plus grande résistance à l’humidité ;
  • le polyuréthane est lui aussi proposé autour de 20 € du m2 ;
  • le béton cellulaire est pour sa part proposé entre 20 et 40 € au m2 ;
  • les panneaux isolants sous-vide, aussi appelés PIV, sont quant à eux bien plus onéreux, permettant notamment de réduire l’épaisseur de l’isolant, ils sont disponibles autour de 50 € du m2 ;
  • les briques monomur s’avèrent également proposées à près de 50 € par m2.

À noter qu’outre ces matériaux, il est également possible d’opter pour des alternatives telles que l’aérogel, proposé à plus de 1500 € le kilo.

Combien coûte l’isolation des combles d’une maison ?

Afin d’isoler les combles d’un logement, il est possible de se tourner vers des isolants biosourcés ou minéraux principalement. Ainsi, la laine de verre, la laine de roche ou encore la laine de mouton voire la fibre de bois et le liège sont des isolants qui peuvent être envisagés. On remarque dans cette liste l’absence des isolants synthétiques qui s’avèrent peu performants en termes d’isolation phonique.

Combien coûte l’isolation des combles ? Au-delà du choix des matériaux, il faut aussi prendre en compte le fait que l’isolation nécessite une certaine main-d’œuvre. Le fait d’assurer soi-même la pose de l’isolant peut ainsi être un moyen de réaliser des économies. Pour savoir quel budget représente l’isolation du logement, il reste alors à multiplier la surface à couvrir par le prix de l’isolant au m2 sans oublier la main-d’œuvre. Globalement, il faut compter un budget total, à savoir isolant et main-d’œuvre, de l’ordre de 10 à 50 € du m2 pour les combles.

Quel est le coût de l'isolation d'une maison ou appartement ?-2

Quel budget pour isoler sa maison par l’extérieur ?

Si les combles sont un chantier récurrent pour les maisons, il ne s’agit pas du seul point sur lequel il est nécessaire d’intervenir pour améliorer l’isolation d’un logement. L’isolation par l’extérieur, notamment au niveau des murs, est ainsi primordiale. Mais combien coûte l’isolation extérieure ? Sur ce point, il faut une fois de plus prendre en compte les matériaux utilisés et la surface faisant l’objet de l’isolation.

Du côté de la façade, les isolants doivent le plus souvent être associés à un bardage ou un enduit afin de les protéger. Pour cette raison, le coût est souvent bien plus important que l’isolation par l’intérieur et s’élève entre 50 et 120 € du m2 en fonction des matériaux utilisés.

Estimer le coût de l’isolation des portes et fenêtres

Pour ce qui est de l’estimation du budget à prévoir pour isoler les portes et fenêtres, encore une fois les fourchettes sont larges. La taille des fenêtres, de même que la nature des vitrages et huisseries sont autant de points à prendre en considération. Pour une fenêtre de taille standard, il faut globalement compter près de 200 € par fenêtre pour en changer le vitrage et les huisseries. Pour une fenêtre de grande taille, il n’est pas rare que le tout revienne à plus de 500, voire 1000 € par fenêtre.

Les tarifs dépendent de l’épaisseur du verre, du type de gaz inséré entre les deux plaques de verre et de la pose. À noter également que, pour les fenêtres, les combles et l’isolation par l’extérieur, des aides de l’Etat existent.

Nous vous recommandons ces autres pages :