Quels travaux d’isolation mener avec le polystyrène ?

Le polystyrène fait partie, au même titre que le polyuréthane, des isolants synthétiques. En France, ce matériau figure parmi les isolants les plus utilisés, par leur prix et leur pouvoir d’isolation thermique. Cependant, le polystyrène possède des caractéristiques bien spécifiques et ne convient pas à tous les types d’isolation. Alors, quels sont les avantages et inconvénients du polystyrène pour l’isolation d’une maison ou appartement ? Quels travaux peut-on effectuer avec cet isolant ?

A quelle occasion utiliser du polystyrène pour l'isolation ?-1

Deux types d’isolants en polystyrène : le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé

Pour isoler une maison, on peut à la fois utiliser le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé. Issus de la pétrochimie, ces deux matériaux synthétiques se fabriquent à partir de billes de styrène. Ces isolants se différencient aisément, le polystyrène extrudé adoptant souvent une couleur bleue. Preuve de leur qualité, ils possèdent la certification de l’Association pour la certification des matériaux isolants (ACERMI). Cela permet, en plus, de bénéficier des déductions fiscales pour l’isolation thermique.

Également nommé PSE, le polystyrène expansé se caractérise par sa légèreté et sa faible densité. Il montre moins de résistance au tassement, à l’humidité et au feu. Il s’utilise plutôt dans le cadre d’une isolation thermique.

Le polystyrène extrudé (ou XPS) demeure, lui, bien plus résistant à l’eau. Il est également ignifugé du fait de sa structure dense. Ce matériau s’emploie plutôt dans les travaux d’isolation extérieure.

Dans ces deux versions, le polystyrène s’avère un très bon isolant thermique : les isolants se situent entre 0,038 watt par mètre Kelvin (W/m. K) et 0,030 W/m. K. Par ailleurs, le matériau entre dans la catégorie des isolants aux prix les plus attractifs du marché.

Le polystyrène expansé

Le polystyrène expansé se nomme ainsi parce que cet isolant se fabrique par expansion des billes de styrène. Pour ce faire, on utilise un gaz, le pentane, ainsi que de la vapeur d’eau. Sous l’effet des bulles de gaz, les billes se dilatent et gonflent jusqu’à atteindre quarante fois leur volume originel. Finalement, le matériau isolant en polystyrène expansé se compose à 98 % d’air ! Il en résulte un isolant très léger, qui se conditionne en panneaux rigides ou en vrac.

Les avantages du polystyrène expansé

Parmi les avantages du polystyrène expansé, on peut citer son pouvoir d’isolation thermique et son prix peu coûteux (entre 3 € et 30 €/m²). Il possède l’un des rapports qualité et prix les plus intéressants du marché. De plus, le PSE jouit d’une grande longévité. Il est capable de retenir l’énergie chauffante d’une maison pendant plus d’une cinquantaine d’années !

Comparé à d’autres isolants, le polystyrène expansé s’installe facilement sous forme de panneaux rigides. Il dispose d’une superbe résistance à la compression et n’est donc pas victime de tassement. En revanche lorsqu’il se présente en vrac, le PSE se pose à l’aide d’un souffleur. Mieux vaut faire appel à un artisan professionnel. L’isolant, qu’il soit proposé en panneaux ou en vrac, tient une résistance éprouvée face à l’humidité.

Les inconvénients du polystyrène expansé

Du côté des inconvénients, le polystyrène expansé possède un degré de performance médiocre en isolation phonique. Malheureusement, il s’avère particulièrement inflammable et produit des vapeurs toxiques. Le polystyrène craint les rongeurs, qui aiment grignoter les isolants durs. La pose d’une grille anti-rongeurs suffit en général à surmonter cet obstacle. Enfin, fabriqué à partir de pétrole et gonflé au pentane, le PSE ne s’affirme pas comme un matériau écologique.

Le polystyrène extrudé

Le polystyrène extrudé (XPS) se fabrique de la même manière que le polystyrène expansé. C’est le choix du gaz pour gonfler puis compresser les billes de styrène qui diffère (dioxyde de carbone ou gaz hydrofluorocarbure). On obtient ainsi un isolant plus dense et encore plus léger. Contrairement au PSE, le polystyrène extrudé ne se conditionne que par plaque, généralement de faible épaisseur. Impossible, donc, d’insuffler les billes en vrac.

Les avantages du polystyrène extrudé

Le polystyrène extrudé possède peu ou prou les mêmes qualités que le polystyrène expansé. Tout d’abord, le XPS est un excellent isolant thermique. Inerte, il ne laisse pas passer l’air et son épaisseur n’empiète pas sur la superficie de la maison. L’isolant affiche une belle résistance au tassement et à l’humidité. Comme pour le PSE, cette dernière caractéristique rend le polystyrène extrudé inadapté à l’isolation des vieux bâtiments. Enfin, son insensibilité face aux conditions météorologiques (froid, chaleur, pluie) le positionne comme le matériau isolant d’extérieur parfait. Sa durée de vie s’étend de 50 à 75 ans.

La pose du XPS s’effectue facilement. Il faut toutefois veiller à découper le polystyrène extrudé de manière soignée. Pour une étanchéité parfaite, l’application d’un joint en mousse polyuréthane est nécessaire. Dernier argument en la faveur du XPS, et non des moindres : l’isolant est bon marché. Ses plaques coûtent entre 3 € et 30 €/m² selon l’épaisseur.

Les inconvénients du polystyrène extrudé

Comme le polystyrène expansé, le XPS ne montre pas de résistance face au feu et dégage des vapeurs toxiques. Les rongeurs l’affectionnent et le matériau est inefficace en isolation phonique, comparé à d’autres isolants. À l’ère de la préoccupation environnementale, le polystyrène extrudé pose question. Issue d’une énergie fossile, il se gonfle à l’aide de deux gaz à effet de serre.

A quelle occasion utiliser du polystyrène pour l'isolation ?-2

À quelle occasion utiliser du polystyrène expansé pour l’isolation ?

Globalement, le choix du polystyrène expansé se détermine pour réaliser une isolation à faible coût et pour parer au manque de place. Mais l’utilisation du PSE dépend de son conditionnement.

L’isolation d’une maison avec du polystyrène expansé en panneaux.

Sous forme de panneaux, le polystyrène expansé se trouve très léger et peu dense. Invulnérable face à l’humidité, il demeure idéal pour isoler par l’extérieur d’une maison. On l’utilise donc pour l’isolation des dalles, des soubassements, des murs et de la toiture par l’extérieur. Son incapacité à laisser passer l’humidité l’empêche néanmoins de se définir comme un bon isolant intérieur, hormis pour le plancher. Il ne peut en effet évacuer la vapeur d’eau qui s’accumule dans la maison. Pour cette raison, on évite donc d’utiliser ce matériau pour la rénovation de l’isolation d’un bâtiment ancien.

L’isolation d’une maison avec du polystyrène expansé en vrac

Le polystyrène expansé en vrac garde en fait sa forme initiale. Ainsi, les billes de polystyrène expansé possèdent le même pouvoir isolant que les panneaux. Peu dense, le matériau ne garantit pas de confort optimum en été. Le PSE en vrac s’insuffle directement à l’intérieur des murs, du plancher, des combles, et dans tout espace où il y a un vide d’air.

À quelle occasion utiliser du polystyrène extrudé pour l’isolation ?

En raison de ses caractéristiques (bon isolant thermique, étanchéité à l’humidité, densité et fine épaisseur), le polystyrène extrudé s’utilise en particulier pour l’isolation d’une construction neuve. Le PSX sied surtout à l’isolation extérieure et également là où les pertes de chaleur s’avèrent importantes, y compris à l’intérieur de la maison. Citons le sol, le plancher, la toiture, les combles perdus, les rampants et les murs. Il isole également les chapes et le plancher sous dalle.

Facile à mettre en œuvre et économique, le polystyrène connaît un grand succès pour l’isolation par l’extérieur d’une maison. Pour les budgets serrés et les petits espaces, ce matériau s’apparente au choix idéal. En revanche, privilégiez un autre isolant en cas de rénovation de maison ancienne.

Nous vous recommandons ces autres pages :