L’utilisation du polystyrène pour isoler une maison ou un appartement

Il est parmi les matériaux isolants les plus utilisés et sa place « d’isolant vedette » n’est pas usurpée sur le marché de l’isolation du logement.

La performance d’un isolant se mesure avec des critères précis et objectifs, ce qui permet une comparaison entre les différents matériaux vendus sur le marché pour faire le choix le plus judicieux dans le cadre de ses travaux d’isolation ou de rénovation de son logement.

En cela, le polystyrène est un des isolants des plus performants, mais il présente également d’autres avantages indéniables. Il s’agit d’un matériau isolant polyvalent par ses applications plurielles et ses formes adaptées aux différents besoins à couvrir et à la nature des travaux menés. Solution d’isolation quasiment « tous supports », expansé ou extrudé, vendu en plusieurs épaisseurs, le polystyrène est également un matériau économique. 

Le polystyrène représente-t-il la solution adaptée à votre projet ? Pour vous aider à répondre à cette question, découvrons ensemble les spécificités de ce matériau isolant.

Isolation d'une maison ou appartement : le polystyrène-1

L’invention du polystyrène comme une solution à la crise énergétique

Issu de la sérendipité d’une expérience de pétrochimie au milieu du vingtième siècle, le polystyrène fut un produit miracle devenu une réponse aux impératifs d’isolation du logement en réponse à la crise énergétique qui débuta peu après la guerre. 

Isolant thermique à la redoutable efficacité au regard de ce qui se faisait à l’époque, il a vite séduit par le confort qu’il apportait dans les foyers au regard de son prix toujours peu élevé. Modulable tant en épaisseur qu’en densité ou de forme selon l’effet recherché, sa mise en œuvre se simplifia et s’invita dans les travaux de construction ou de rénovation de la maison ou du logement collectif. Malgré deux chocs pétroliers successifs, le polystyrène a su rester le leader parmi les matériaux privilégiés dans la famille des isolants performants et bon marché, tout comme la laine de verre.

L’arrivée des enjeux écologiques au début de ce siècle a créé de nombreuses nouvelles solutions d’isolation autres que le polystyrène ou la laine minérale. Désormais, isoler une maison ou un appartement devient plus un enjeu résultant d’une adéquation entre le prix, la valeur éthique et les critères de performance propre à chaque individu et au regard des normes et règlementations thermiques en vigueur en France (actuellement, la RT2012).

Les domaines d’application du polystyrène dans les travaux d’isolation

Matériau économique et multitâches, le polystyrène n’est évidemment pas la réponse universelle à tous les travaux d’isolation. Comme tout autre isolant, il répond à des critères de comparaison permettant de les classer selon les travaux envisagés. Ces aides à la sélection permettent de mieux s’y retrouver et de mieux choisir l’isolant selon ses propres critères d’exigence :

  • le « λ » ou nommé « lambda » est la conductivité thermique (qui correspond à l’idée de contact froid ou chaud que l’on peut ressentir en touchant une plaque de métal ou, au contraire un morceau de bois) ;
  • le « R » est la « résistance thermique », elle dépend du « λ » et de l’épaisseur de l’isolant, elle correspond à la capacité du matériau à conserver puis restituer la chaleur emmagasinée au bon moment, aussi appelée déphasage.

Sans entrer dans les détails, sachez que ces performances dépendent avant tout d’un ensemble de contraintes liées au projet, à la situation du chantier (extérieur ou intérieur), au support (murs, toiture, sol, fenêtres) ou à l’objectif recherché (isolation thermique ou phonique). Ainsi, le choix de l’isolant devient alors un enjeu stratégique corrélant la réussite de votre projet au choix du matériau comme solution optimale.

Dès lors, la question de savoir à quelle occasion utiliser du polystyrène pour l’isolation prend tout son sens, car il faut déjà connaitre ses besoins et leurs spécificités avant de se lancer sur un chantier. Néanmoins, et de manière générale, la performance du polystyrène en fait une bonne solution d’isolation (thermique et acoustique) pour la maison assurant un bon confort de vie.

Les natures plurielles du polystyrène selon sa mise en œuvre

La science nous a permis de satisfaire de nombreux besoins en matière d’isolation et de construction en général. Le polystyrène a bénéficié des avancées technologiques et ses déclinaisons multiples le rendent adaptable à la nature des travaux. En effet, il existe deux types de polystyrène isolant : le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé.

Ces variantes intrinsèques du matériau offrent des avantages divers et se destinent donc à des usages distincts selon leurs aptitudes propres. Mais quelle est la différence entre polystyrène expansé et extrudé ? À cette question, une simple réponse liée à une variation de la densité serait simpliste, mais résume assez bien les différences d’état et donc les choix de mise en œuvre en découlant.

Dans sa forme ensuite, encore une fois, sans limites : plaques, panneaux, billes ou encore sur mesure (sur devis) pour l’isolation des vides sanitaires ou travaux de réduction des ponts thermiques en maçonnerie, le polystyrène répond favorablement aux contraintes de chaque maison ou logement collectif.

Un point fort également de ce matériau est son imputrescibilité face à l’humidité ambiante ou même à l’exposition non permanente d’eau. Ce qui justifie sa présence accrue dans la maçonnerie, l’isolation extérieure d’un mur, dans les combles parfois (bien que le déphasage ne soit pas son point fort, il possède néanmoins une capacité de réduction acoustique et une bonne résistance à la chaleur) ou bien dans le sol pour éviter de poser un parquet directement sur une dalle.

Il existe également des matériaux de plaques de plâtre à accoler directement au polystyrène, quelle que soit son épaisseur, permettant ainsi d’effectuer des cloisons isolées ou de revêtir des murs grâce à cette solution « 2 en 1".

Isolation d'une maison ou appartement : le polystyrène-2

Le bilan de ce matériau isolant révolutionnaire

À la lecture de ce qui précède, vous vous demandez probablement quel est le meilleur isolant polystyrène ? Il est bien difficile de répondre succinctement à cette question.

Tout d’abord, le choix pour le polystyrène comme matériau isolant doit répondre au cahier des charges des travaux, à savoir :

  • les besoins (isolation phonique ou acoustique, thermique, etc.) ;
  • la nature des travaux d’isolation (combles, plafond, sol, murs, etc.) ;
  • les contraintes (types de murs, accessibilité, etc.) ;
  • le budget ;
  • etc.

Une fois cet état des lieux établi, vous saurez mieux choisir ce qui correspond à votre chantier en matière de performance de l’isolant thermique, sa nature (polystyrène expansé ou extrudé), sa forme, comme les panneaux ou en rouleaux (comme la laine), les gains d’énergie souhaités, le prix, etc. Néanmoins, les économies réalisées sur le choix d’un matériau ne doivent pas hypothéquer les qualités vertueuses d’un autre isolant s’il devait mieux correspondre.

Pour conclure, parlons de la faiblesse du polystyrène comme matériau isolant : son aspect écologique. Néanmoins, cette faiblesse est à pondérer par le fait qu’une isolation de toiture ou des murs ne se font pas régulièrement. Alors, les économies d’énergie et le gain de confort thermique ou acoustique qu’il permet grâce à ses performances isolantes compensent, en quelque sorte, son origine pétrochimique.

Nous vous recommandons ces autres pages :