L’isolation à la laine de verre : quels en sont les avantages ?

Un seul chiffre suffit pour illustrer à quel point la laine de verre figure parmi les matériaux isolants les plus utilisés, en rénovation comme en construction : en France, la laine de verre est utilisée pour l’isolation thermique et phonique dans plus de 75 % des logements existants.

Comme nous allons le constater au fil de cette page, les raisons permettant d’expliquer sont multiples, mais s’il fallait n’en retenir qu’une, ce serait avant tout son rapport qualité/prix inégalable. La laine de verre est donc doublement accessible, en raison de son prix très compétitif, mais également par sa présence importante dans l’immense majorité des magasins et sites internet dédiés au bricolage et aux professionnels de la construction.

Nous vous proposons donc un tour d’horizon des caractéristiques, des performances et des avantages du matériau isolant le plus utilisé en France.

Les avantages de l'isolation à la laine de verre-1

Qu’est-ce que la laine de verre ?

Comme la laine de roche, la laine de verre fait partie de la famille des isolants minéraux et plus précisément des laines minérales. La laine de verre est un matériau isolant thermique fabriqué par fusion, à partir de sable et de verre recyclé, sans ajout de biocides ou autres produits dangereux pour la santé et l’environnement. Son fort pouvoir isolant est renforcé par le fait que les fibres des laines minérales capturent l’air inerte, l’air étant lui-même un bon isolant. De fait, il n’est pas nécessaire d’en utiliser une grande épaisseur pour obtenir un bon confort thermique.

Le sable étant un élément naturel et le verre venant d’un circuit de récupération, la laine de verre est donc considérée comme un isolant écologique, d’autant plus qu’elle est recyclable à 100 %. Le bilan environnemental global de la laine de verre est de bon niveau, car l’on estime que ses performances d’isolation thermique permettent d’économiser 100 fois plus d’énergie qu’il n’en a fallu pour la fabriquer.

Le prix particulièrement bon marché de la laine de verre ne suffit pas pour expliquer à lui seul un tel succès. En effet, ses performances d’isolation thermique, mais aussi phonique sont indéniablement à l’origine de son utilisation massive, pour les travaux de construction comme pour ceux de rénovation.

Dans le détail, la laine de verre ne conduit pas la chaleur. Son coefficient de conductivité thermique, ou « lambda » est compris entre 0,030 et 0,040 Watt par mètre Kelvin. Pour rappel, plus le lambda d’un matériau est faible, plus ce matériau est isolant. Seuls les matériaux dont le lambda est inférieur à 0,065 sont considérés comme pouvant être utilisés pour isoler une maison ou un bâtiment et bénéficier des aides de l’état.

Dans le commerce vous trouverez de la laine verre sous plusieurs formes : des panneaux, des rouleaux et des flocons en vrac, flocons qui, comme nous le verrons par la suite de cette page sont généralement destinés à isoler des combles perdus difficiles d’accès.

Enfin, même si la laine de verre est un matériau qui va bientôt fêter le centenaire de son invention, les fabricants poursuivent une politique d’amélioration et de découverte, à l’exemple de la laine de verre isoconfort 35, un produit récent proposé par la marque Isover.

Les multiples avantages de la laine de verre

Choisir d’isoler un logement ou un bâtiment avec de la laine de verre minérale apporte les avantages suivants :

  • un produit au prix abordable, moins couteux que d’autres matériaux isolants ;
  • un fort pouvoir isolant, permettant de limiter l’épaisseur nécessaire pour bénéficier d’un confort thermique de qualité ;
  • une résistance à l’humidité : la laine de verre est imputrescible, n’absorbe pas l’humidité et ne s’effrite pas à son contact, même prolongé ;
  • une résistance au feu avec un point de fusion autour de 1000 °C, ce qui la rend ininflammable et pratiquement incombustible ;
  • une résistance aux rongeurs : la laine de verre peut donc être utilisée pour isoler des combles, une petite maison de jardin ou une cave ;
  • une grande polyvalence permettant l’isolation des murs, des sols, des combles perdus ou aménageables ou d’isoler une toiture ;
  • une couche de kraft permettant de faire office de pare-vapeur si cela est nécessaire ;
  • un produit naturel et recyclable, à forte durée de vie ;
  • un isolant léger, élastique et flexible, facile à poser en toutes situations et configurations de travaux d’isolation.

Les avantages de l'isolation à la laine de verre-2

Une utilisation adaptée à tous les travaux d’isolation ?

Lorsque l’on consulte les avis des spécialistes de l’isolation, il ressort toujours deux grandes qualités au sujet de l’utilisation de la laine de verre. D’une part, comme nous l’avons déjà mentionné à plusieurs reprises, la laine de verre est un isolant économique. D’autre part, il est fréquent d’entendre dire que, quels que soient le logement ou la maison à isoler, il existe un produit en laine de verre adapté à la situation ou à la problématique à résoudre.

Ceci peut être pondéré en précisant que le confort thermique apporté par l’isolation avec de la laine de verre est optimal pour lutter contre le froid de l’hiver, mais qu’il est moins performant dans le cadre de l’isolation de combles, de murs ou d’une toiture exposés à la chaleur estivale. Si la lutte contre la chaleur est votre priorité, surtout dans le cas d’une maison à faible inertie (ossature bois ou acier), il est possible d’isoler avec de la laine de roche, de la ouate de cellulose ou de la fibre de bois pour un meilleur confort d’été.

L’isolation des combles perdus

Dans la pratique, la laine de verre est une solution adéquate pour isoler des combles perdus. Si les combles sont facilement accessibles, il est conseillé d’utiliser des rouleaux souples, à dérouler directement sur les sols. Dans le cas inverse, préférez l’utilisation de flocons en vrac à projeter.

Isoler des combles aménageables avec de la laine de verre

Pour les travaux d’isolation de combles aménageables, il existe des rouleaux semi-rigides et plus denses, destinés à isoler les rampants sous toiture. Il est conseillé de mettre en place une épaisseur de laine de verre comprise entre 22 et 26 cm pour un confort thermique optimal.

L’isolation intérieure des murs

L’isolation intérieure des murs d’une maison avec de la laine de verre peut être effectuée avec des panneaux rigides ou des rouleaux semi-rigides à haute résistance mécanique. Si vous n’êtes pas confronté à un problème de perte de surface habitable trop importante, vous pourrez vous orienter vers une épaisseur de laine de verre de 16 cm, ou vous limiter à une épaisseur de 12 cm pour gagner de la surface.

L’isolation extérieure avec de la laine de verre

Pour des travaux d’isolation extérieure des murs d’une maison, il convient d’installer une épaisseur de 12 cm de laine de verre, en un ou deux couches, en utilisant des panneaux semi-rigides prévus à cet effet. Pour la toiture, il convient de mettre en œuvre deux couches de panneaux rigides à haute résistance mécanique, pour une épaisseur totale de 22 cm.

La pose de la laine de verre

La laine de verre est un matériau irritant pour les yeux et la peau. Les travaux de pose de laine de verre doivent donc être faits en portant des gants, des lunettes, un masque et des vêtements de protection. De plus, en cas d’irritation, il est important de commencer le nettoyage corporel par un rinçage à l’eau froide, très efficace pour éliminer les résidus de fibres de laine de verre.

Nous vous recommandons ces autres pages :