Isolation toiture : quels sont les avantages de la laine de verre ?

Les combles et la toiture représentent des priorités en matière d’isolation thermique d’une habitation en construction ou en passe d’être rénové. En effet, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), c’est à ces deux emplacements que la chaleur a le plus de chance de s’échapper. Une bonne solution d’isolation est donc indispensable pour limiter la déperdition de la chaleur.

Sur le marché, on retrouve plusieurs types d’isolants provenant de différentes sources. Des matières synthétiques aux matières naturelles (bio-sourcés) en passant par les matières minérales, le choix est très large. Les avantages de l’isolation à la laine de verre poussent la plupart des artisans et des professionnels à avoir recours à la laine de verre pour isoler une maison et plus particulièrement la toiture. Quelles sont les propriétés et caractéristiques de cette matière ?

Isolation toiture : pourquoi choisir la laine de verre ?-1

La laine de verre est un isolant thermique et phonique

Utilisée le plus souvent en hiver comme solution d’isolation thermique, la laine de verre compte parmi les isolants disposant d’une forte résistance thermique. Elle présente par ailleurs une conductivité thermique (appelé aussi lambda) assez faible exprimée en Watt par mètre-kelvin (entre 0,030 et 0,040 W/mK). C’est ce qui en fait un matériau particulièrement efficace pour isoler la toiture d’une maison. Ces performances thermiques ne masquent pas cependant son potentiel en tant qu’isolant phonique ou acoustique.

En effet, les laines minérales (laine de roche et laine de verre) permettent de réduire les nuisances sonores comme les bruits de choc et les bruits aériens qui proviennent de l’extérieur et qui sont particulièrement audibles au niveau des combles, sous la toiture. La laine de verre est cependant plus efficace pour filtrer les sons provenant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Cela est dû à sa structure poreuse et élastique. Ce n’est pas le cas de tous les isolants disponibles sur le marché. C’est un critère qui se révèle assez décisif surtout lorsqu’il s’agit d’opérer un choix entre deux isolants qui affichent plus ou moins les mêmes caractéristiques thermiques.

La laine de verre est incombustible

La réaction au feu de la laine de verre mérite d’être mise en évidence. Ce qu’il faut retenir, c’est que le matériau étant fabriqué essentiellement à partir de verres recyclés et de minéraux, des matériaux incombustibles par nature, n’alimente pas le feu et ne participe pas à la propagation des flammes. Le classement Euroclasse (classement européen de réaction au feu des produits de construction et d’aménagement) confirme cette disposition de la laine de verre. L’isolant est classé A1 (produit incombustible) ou A2s1dO (produit non combustible), selon qu’il est surfacé ou non.

Ainsi, en raison de son caractère non inflammable quand il est non surfacé (laine de verre nue ou sans pare-vapeur), cet isolant représente un parfait allié pour l’isolation thermique ou acoustique de la toiture d’une maison en construction ou en rénovation.

La laine de verre est résistante à l’humidité et à l’eau

La laine de verre n’absorbe pas l’humidité contrairement à d’autres isolants. Elle est également classée hydrophile en raison de ses composantes (verres recyclés, sable, carbonate de sodium, dolomie et borax) ; c’est-à-dire qu’elle oppose une bonne résistance à l’eau qui ne parvient pas à s’infiltrer dans la matière. Cela vaut même lorsque la toiture est totalement trempée suite à de fortes pluies. La laine de verre réussit à sécher intégralement au bout d’un certain temps et à retrouver son épaisseur. Ses performances sont donc préservées ainsi que son efficacité pour réduire les ponts thermiques dans un logement.

Cependant, le mieux c’est de protéger l’isolant en installant un pare-vapeur par exemple. La présence de cet écran souple de protection recouvrant la laine de verre n’enlève rien à ses performances thermiques. Cela les renforce au contraire. En effet, tout en limitant la pénétration de l’eau dans la laine de verre, le pare-vapeur va l’aider à réduire le risque de condensation dans le plafond ; ce qui a pour avantage d’éviter une détérioration du bâti.

Isolation toiture : pourquoi choisir la laine de verre ?-2

La laine de verre peut être appliquée sous diverses formes

La polyvalence des isolants minéraux est sans doute l’une des raisons pour lesquelles ils sont très appréciés des artisans et utilisés pour l’isolation thermique ou phonique d’une maison. Techniquement, on parle de « comportement mécanique » pour désigner leur caractère pratique ; c’est-à-dire que les matières minérales peuvent être utilisées pour divers travaux d’isolation thermique en dehors du sarking (isolation du plafond par l’extérieur). Elles sont d’ailleurs très efficaces pour isoler les combles et les murs en hiver aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Cependant, on ne fait pas assez référence à leur capacité d’adaptation. En effet, la laine de verre est disponible sous plusieurs formes (flocons, rouleaux, coquilles, nappes, panneaux souples, semi-rigides et rigides à dérouler). Ainsi, elle s’adapte à n’importe quelle surface à isoler pour une efficacité encore plus accrue. Le choix du format à utiliser est laissé à la discrétion du propriétaire. Pour une isolation de toiture, l’application en vrac (flocons) va représenter une charge moins importante, tandis qu’un isolant en panneau rigide sera bien plus résistant dans le temps.

La laine de verre permet de préserver l’espace intérieur

Pour une isolation de l’intérieur de la toiture, l’utilisation de la laine de verre est plus qu’appropriée. En effet, ce matériau est flexible et léger, quel que soit le format sélectionné ; ce qui facilite sa pose. Mais, ce qui est encore plus intéressant avec cette matière, c’est son caractère compact. La laine de verre ne prend pas trop de place contrairement à d’autres isolants. Elle est performante même avec de faibles épaisseurs étant donné son faible lambda.

C’est la matière qui se prête le mieux à une utilisation dans les combles aménagés, car elle préserve l’espace intérieur favorisant ainsi les déplacements sous la toiture. Il s’agit là d’un bon compromis entre épaisseur et performance.

La laine de verre est économique

L’utilisation de la laine de verre pour l’isolation thermique ou acoustique de la toiture d’une maison ne nécessite pas un investissement conséquent. Le prix au m2 pour 1 cm d’épaisseur est le plus faible du marché. Ce n’est pas le cas d’autres matériaux d’isolation thermique comme le liège expansé, le polyuréthane ou encore la ouate de cellulose qui affichent, pour les mêmes références, un prix largement supérieur à celui de la laine de verre. Une faible épaisseur étant suffisante pour bien isoler de l’intérieur la toiture d’une habitation, le propriétaire peut ainsi réaliser des économies à l’achat.

En conclusion, l’efficacité de la laine de verre en matière d’isolation thermique ou acoustique de la toiture d’un logement n’est plus vraiment à démontrer. Les résultats parlent d’eux-mêmes. La matière offre des performances que les spécialistes jugent intéressantes pour les ménages et les locaux à usage commercial. Cela contraste fortement avec le petit prix auquel elle est cédée sur le marché.

Nous vous recommandons ces autres pages :