Isoconfort 35, la laine de verre pour l’isolation des toits inclinés

Dernier-né de la gamme des produits d’isolation des toits par l’intérieur, la laine de verre isoconfort 35 se destine avant tout aux maisons individuelles neuves. Issu de l’expertise du fabricant Isover, ce produit présente des performances exceptionnelles qui garantissent une excellente isolation thermique et acoustique des toitures inclinées et des combles aménagés.

Isoconfort 35 a été spécialement conçu pour l’insonorisation et le calorifugeage des greniers et des toits. Il se place entre les chevrons de la toiture ou les autres composants de la charpente. Ce produit, qui existe en différentes épaisseurs, possède un très bon comportement mécanique et une grande élasticité. Sa mise en œuvre simple permet de profiter rapidement de tous les avantages de l’isolation à la laine de verre puisqu’il se place simplement par serrage entre les éléments en bois ou par embrochage sur des suspentes réglables.

Découverte en isolation : la laine de verre isoconfort 35-1

Description de l’isolant isoconfort 35

La laine de verre est un matériau d’isolation constitué de longues fibres minérales obtenues par fusion d’un mélange de verre recyclé, le calcin, auquel se trouve ajouté du sable. L’ensemble est maintenu par un liant thermodurcissable.

L’isolant isoconfort 35 est constitué de laine de verre qui possède sur l’une de ses faces un film en polyester. Le produit est conditionné en rouleau pour un transport et une manutention plus facile. Une fois déballé, il retrouve rapidement son épaisseur, sa tenue et sa consistance d’origine. 

Pour une découpe facile et rapide sur chantier, le kraft quadrillé en polyester possède un pré marquage tous les 10 cm. 

Les dimensions de la laine de verre isoconfort 35 sont les suivantes :

  • l’épaisseur varie de 60 mm à 300 mm par palier de 20 mm ;
  • la longueur des rouleaux déployés en panneaux varie de 7000 mm à 2000 mm en sachant que plus la laine de verre est épaisse, plus les panneaux sont courts ;
  • la largeur du produit se trouve standardisée à 1200 mm.

Tous les produits de la gamme isoconfort 35 possèdent un coefficient de conductivité thermique (λ) de 0,035. Cette valeur indique la capacité de l’isolant à conduire la chaleur. Elle s’exprime en watt par mètre et par degré Kelvin (W/mk). Généralement, on considère qu’un matériau possède de bonnes capacités isolantes lorsque son coefficient de conductivité thermique est égal ou inférieur à 0,070 W/mk. La gamme de produits isoconfort 35 possède un coefficient de conductivité thermique deux fois plus élevé.

La laine de verre isoconfort 35 est caractérisé par une valeur de résistance thermique (R) qui s’exprime en m² k/W. Elle varie en fonction de l’épaisseur du « matelas » de laine. Elle est de 1,70 pour une épaisseur de laine de verre de 60 mm jusqu’à 8,55 pour une épaisseur de 240 mm. Plus la résistance thermique d’un isolant est élevée, meilleure est sa résistance au passage de la chaleur et mieux il remplit son rôle.

En résumé, le produit d’isolation idéal doit posséder un coefficient de conductivité thermique (λ) bas et une valeur de résistance thermique (R) élevée.

Découverte en isolation : la laine de verre isoconfort 35-2

Les propriétés du produit isoconfort 35

La laine de verre isoconfort 35 possède des propriétés qui en font un produit de choix pour l’isolation thermique des greniers. Elle garantit un confort idéal en hiver comme en été. Cet isolant répond d’ailleurs à la norme DTU45.10 concernant l’isolation des combles par des panneaux de laine minérale et répond aux exigences de la future règlementation RE2020 pour les constructions neuves. 

Les produits isoconfort 35 sont imputrescibles et non hydrophiles. Lorsque la laine de verre se retrouve mouillée accidentellement, lors d’une entrée d’eau dans la toiture par exemple, elle sèche très rapidement et retrouve ses propriétés initiales. 

En emprisonnant l’air dans ses fibres de verre, l’isolant isoconfort, 35 offre une très bonne performance phonique. Plus la laine de verre est épaisse et plus les bruits provenant de l’extérieur sont absorbés.

À côté de ses propriétés thermiques et acoustiques, la laine de verre isoconfort 35 présente d’autres caractéristiques très intéressantes :

  • comparée à d’autres isolants, elle offre une très bonne protection contre les incendies ;
  • la laine de verre respecte l’environnement en contribuant à réduire les besoins énergétiques de chauffage dans les habitations et les bâtiments ;
  • elle n’est pas attaquée par les rongeurs que l’on peut retrouver dans les greniers et dans les sous-pentes de toits ;
  • elle se pose facilement et rapidement.

La mise en œuvre de la laine de verre isoconfort 35

La pose de la laine de verre isoconfort 35 dans un grenier se fait de manière classique et rapide. Le quadrillage, imprimé tous les 10 centimètres sur la membrane de polyester, constitue un excellent repère pour réaliser les découpes. Il suffit de découper les lés de laine de verre en utilisant un simple couteau suffisamment tranchant ou au mieux, le couplène qui est un couteau à double tranchant de 36 cm de longueur équipé d’une lame aiguisable.

Une fois découpés à la bonne dimension, les lés peuvent se coincer entre les chevrons de la toiture ou s’embrocher dans des suspentes fixées aux chevrons de la charpente tous les 60 centimètres. Le gros avantage de l’utilisation des suspentes est qu’elles permettent de laisser un vide entre le parement, par exemple en plaque de plâtre ou en lambris, et la membrane en polyester de la laine de verre.

Dans certains cas ou en fonction de l’épaisseur de la laine de verre isoconfort 35, deux couches sont parfois nécessaires. 

Après avoir fixé la laine de verre, il faut absolument prévoir la pose d’un pare-vapeur pour assurer l’étanchéité à l’eau et à la vapeur et protéger la charpente en bois contre l’humidité tout en la laissant respirer.

Les précautions à prendre lors du placement

La laine de verre est constituée de fibres minérales qui ne sont pas directement nocives pour la santé. Le problème provient surtout du risque urticant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. En effet, les fibres sont petites et possèdent un certain pouvoir d’abrasion qui peut rapidement irriter les mains et la peau ainsi que les poumons si elles sont inhalées lors de la respiration. 

L’autre problème provient du liant utilisé dans la fabrication de la laine de verre. Si les fabricants font de gros efforts pour le rendre le plus inoffensif possible, il n’en reste pas moins constitué de produits chimiques comme le phénol, le formaldéhyde ou l’acrylique. Ces substances peuvent entrainer une gêne respiratoire dans de rares cas.

Il est tout à fait possible d’éviter tous ces désagréments en utilisant des équipements de protection règlementaires, tels qu’un masque respiratoire, des lunettes de protection, des gants et des vêtements amples à manches fermées.

Enfin, en appliquant les quelques règles qui suivent, le placement de la laine de verre peut de faire dans les meilleures conditions :

  • il est préférable d’utiliser un couteau pour découper la laine de verre plutôt qu’une scie qui produit des fibres volatiles ;
  • dans l’idéal, il vaut mieux ventiler au maximum l’endroit de travail durant tout le temps du chantier ;
  • lorsque le travail est terminé, il faut aspirer les locaux avec un aspirateur adéquat ;
  • quand la pose de la laine de verre est terminée, il est indispensable de se rincer à l’eau sans frotter pour permettre aux fibres de s’éliminer avec l’eau courante.

Nous vous recommandons ces autres pages :