Isoler avec de la laine de roche : les pour et les contre

Avant de s’engager à faire des travaux d’isolation dans une maison, la question du choix des matériaux se pose. Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions d’isolation et la laine de roche fait partie des matériaux isolants les plus souvent utilisés. Avant de faire un choix définitif, il est bon de connaître parfaitement les avantages et les inconvénients de l’isolant que vous avez retenu. En effet, on ne refait pas souvent l’isolation d’une habitation et mieux vaut faire un choix éclairé. Comme tout matériau, la laine de roche présente un grand nombre d’avantages, mais aussi quelques inconvénients dont il est important d’avoir connaissance.

Les avantages et inconvénients de l'isolation avec de la laine de roche-1

Qu’est-ce que de la laine de roche ?

La laine de roche est une laine minérale. C’est un matériau issu du basalte, qui est une roche volcanique naturelle (on l’appelle laine de pierre en Suisse). Son processus de fabrication en fait un produit isolant unique. Les propriétés de la laine de roche sont nombreuses et participent grandement au fait que la laine de roche est un matériau souvent utilisé pour l’isolation des bâtiments.

La laine de roche a des propriétés importantes en isolation thermique du fait de sa densité. Elle dissipe également très bien les bruits et est donc un excellent isolant phonique qu’elle isole les murs intérieurs ou extérieurs, les plafonds ou les planchers. Elle joue un rôle important en cas d’incendie, car elle est considérée comme ininflammable : elle ne s’enflamme pas, elle ne propage pas les flammes et elle ne dégage aucune substance toxique en présence de feu. Elle est classée au niveau A1 dans l’échelle de classification qui évalue la résistance au feu des matériaux de construction. La laine de roche ne craint pas l’humidité : elle est imputrescible. Elle laisse passer la vapeur d’eau et ne se détériore pas en présence d’humidité ou d’eau. Elle reprend sa forme, son épaisseur, sa consistance et l’ensemble de ses caractéristiques quand elle sèche après avoir été mouillée. La laine de roche lutte également contre l’installation les insectes puisqu’elle ne favorise pas du tout leur développement. Enfin, la laine de roche est résistante au tassement. Elle est donc robuste et reste efficace au fil du temps.

Pour toutes ces qualités, la laine de roche est très souvent appréciée et privilégiée pour les travaux d’isolation des habitations. 90 % des logements en France utilisent des laines isolantes (laine de roche ou laine de verre) selon le syndicat national des laines minérales.

Les avantages de la laine de roche pour l’isolation

L’adaptabilité de la laine de roche

Le matériau obtenu à partir de fibres minérales en vue de produire la laine de roche peut, lors de sa fabrication, être produit en différentes épaisseurs et compressions ainsi qu’en différents conditionnements (en panneaux, mais aussi en rouleaux et en flocons). Cela permet de l’adapter à différents usages. Elle est ainsi un produit qui peut servir à isoler aussi bien des murs que des plafonds ou des sols. Les différences d’épaisseurs et de compression font que la laine de roche n’aura pas le même comportement mécanique selon l’endroit où elle est installée. Par exemple, elle adopte une très bonne tenue dans une position verticale lorsqu’elle est de composition semi-rigide à rigide.

De façon concrète, lorsqu’on isole des plafonds suspendus, une qualité de laine de roche avec des fibres plus grosses sera conseillée pour obtenir une protection acoustique maximale. À l’inverse, la laine de roche soufflée en vrac, en flocons, sera idéale pour isoler des combles. La grande adaptabilité de la laine de roche en fait un produit idéal et facile à mettre en œuvre dans le domaine du bâtiment, sur des chantiers de constructions neuves ou pour des rénovations.

Le prix de la laine de roche

Au-delà de ses nombreux avantages, la laine de roche est aussi un bon compromis prix - efficacité. Son coût au mètre carré est très intéressant : la laine de roche est même considérée comme un produit économique au regard de ses qualités et de ses performances. Son coût est compris en moyenne entre 11.50 € et 29 € pour isoler des murs (prix des produits Rockplus et Rockmur de la marque Rockwool). De façon générale, en moyenne, il faut compter entre 10 € et 15 € le mètre carré pour de la laine de roche d’une dizaine de centimètres d’épaisseur. Ses performances et sa tenue dans le temps, en comparaison à son prix peu élevé, en font un produit plutôt robuste.

Les avantages et inconvénients de l'isolation avec de la laine de roche-2

Les caractéristiques de l’isolation des murs avec de la laine de roche

Les avantages de la laine de roche pour l’isolation

La laine de roche présente plusieurs avantages non négligeables pour isoler les murs : ses performances thermiques notamment, mais aussi ses caractéristiques moins irritantes pour la santé par rapport à la laine de verre. Ses qualités de résistance au feu sont également très intéressantes (à condition de ne pas être recouverte de pare-vapeur ou de papier kraft qui, lui, est inflammable).

Le fait de pouvoir poser la laine de roche en isolation des cloisons intérieures est également dû à son comportement mécanique lorsqu’elle est rigide ou semi-rigide. Les panneaux se posent ainsi très facilement et s’adaptent parfaitement aux murs.

Les points faibles de la laine de roche pour isoler des murs

Cependant, malgré toutes ses qualités, la laine de roche a quelques points faibles.

Elle est, en effet, plus efficace contre le froid que contre le chaud. Ainsi, en été, elle isole moins bien des températures extérieures lorsque celles-ci sont élevées. De plus, la laine de roche est considérée comme plutôt durable au regard de son coût, mais il faut la remplacer régulièrement, tous les 15 ans environ, ce qui occasionne des frais et des travaux intrusifs dans le quotidien, pas toujours simples à gérer pour une famille.

Même si la laine de roche est moins irritante que la laine de verre, par exemple, il reste important de se protéger lorsqu’on la manipule à cause de ses fibres volatiles, néfastes pour le système respiratoire. Il faut aussi savoir que les laines utilisées en isolation sont considérées comme un cancérigène probable. En suspension dans l’air, elles pénètrent facilement par les interstices (gaines électriques, spots encastrés, passage de fils pour les luminaires, bouches d’aération, etc.). Lorsque la laine de roche est associée à un système de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), les fibres sont redistribuées dans l’air ambiant des pièces de vie et elles peuvent potentiellement avoir un effet négatif sur la santé des occupants à long terme. Les fibres de la laine de roche sont d’une dimension encore plus petite que celles de la laine de verre par exemple, et elles ont donc une capacité à pénétrer le système respiratoire plus importante.

Enfin, la laine de roche n’est pas considérée comme un matériau écologique, dans le sens où elle n’est pas recyclable. De plus, sa production utilise la roche volcanique comme matière première : il s’agit d’un matériau non renouvelable, dont la production implique la dépense de beaucoup d’énergie.

Nous vous recommandons ces autres pages :