Polystyrène expansé et Polystyrène extrudé : quelle différence ?

Le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé sont des matériaux isolants thermiques qui se caractérisent par un prix abordable et une pose simple et pratique. La distinction existante entre ces deux types de polystyrènes repose sur des procédés de fabrication différents, qui se matérialisent par des propriétés thermiques, elles aussi différentes.

Nous vous proposons donc de détailler les caractéristiques générales et particulières du polystyrène utilisé pour l’isolation d’une maison ou appartement. Connaitre les avantages et inconvénients du polystyrène expansé et du polystyrène extrudé permet de déterminer lequel choisir et mettre en œuvre pour l’isolation des murs, des sols ou des combles. 

Quelle est la différence entre polystyrène expansé et extrudé ?-1

Le polystyrène expansé (EPS ou PSE) : un isolant efficace et abordable

Le polystyrène expansé, également appelé EPS ou PSE selon les pays et les fabricants, est un matériau isolant synthétique fabriqué à partir de dérivés du pétrole, prenant la forme d’une mousse plastique rigide, de couleur blanche ou grise. La dénomination « expansé » trouve son origine dans son processus de fabrication, basé sur l’expansion de billes de monomère styrène par l’intermédiaire de vapeur d’eau, de chaleur et de gaz (pentane).

Cette opération se solde par une concentration de bulles de gaz, capturées dans la structure même du polystyrène, venant lui conférer ses priorités et ses capacités d’isolation thermique, en construction comme en rénovation.

Avantages et inconvénients du PSE

Le polystyrène expansé destiné à l’isolation est conditionné sous la forme de panneaux et de plaques de faible épaisseur et d’une grande légèreté, faisant de lui un choix d’isolant à prix accessible, facile à transporter, à manipuler, à découper et à poser. Le PSE est également vendu en billes à injecter dans les murs creux, les combles ou un vide sanitaire pour venir combler des zones présentant un vide d’air.

La pose des panneaux et plaques de polystyrène expansé offre plusieurs alternatives : elles peuvent être collées, fixées avec des chevilles ou disposées entre des rails.

De plus, de manière générale, les polystyrènes ne craignent pas l’humidité et peuvent être en contact avec de l’eau sans perdre en efficacité d’isolation. Cette caractéristique est un avantage dans le cas de travaux d’isolation venant traiter des parties humides à l’intérieur de la maison, mais qui devient problématique dans le cadre de l’isolation d’un bâti ancien, car le PSE bloque les transferts d’humidité entre l’intérieur et l’extérieur.

Par ailleurs, les panneaux de polystyrène sont fragiles en raison de leur épaisseur, ce qui doit théoriquement limiter leur usage à l’isolation de murs bien droits ou d’un sol bien plat, de façon à ne pas imposer de contraintes pouvant nuire à l’intégrité de la structure, qui présente une bonne résistance à la compression, mais pas à la torsion.

Il faut également savoir que le polystyrène expansé n’offre pas de résistance aux rongeurs, est considéré comme facilement inflammable et n’est pas reconnu pour apporter une isolation phonique de qualité.

Enfin, si l’aspect écologique ou naturel des matériaux est un critère de choix à vos yeux, il est indispensable de préciser que le bilan environnemental des polystyrènes n’est pas optimal. En effet, l’utilisation de dérivés du pétrole et la quantité importante d’énergie nécessaire à sa fabrication ne plaident pas en sa faveur, même s’il est entièrement recyclable.

Les principaux usages du polystyrène expansé

L’isolation thermique avec du PSE est recommandée pour isoler les parties suivantes d’une maison, en construction ou en rénovation :

  • les combles perdus, en posant une épaisseur comprise entre 25 et 35 cm ;
  • les rampants sous toiture, en utilisant une épaisseur de 20 à 25 cm ;
  • la toiture, selon la technique du sarking, avec une épaisseur de 22 à 32 cm ;
  • les murs dans le cadre d’une isolation intérieure en association avec des plaques de plâtre, pour une épaisseur de 12 à 16 cm ;
  • les murs par l’extérieur (ITE), en visant une épaisseur de 14 à 20 cm (à l’exception d’un bâti ancien) ;
  • le sol, si possible bien plat, avec une épaisseur comprise entre 10 et 5 cm.

Comme pour tous les matériaux dédiés à l’isolation thermique, la notion d’épaisseur est primordiale, car elle permet d’augmenter la résistance thermique de la couche de polystyrène expansé mise en œuvre. Plus la résistance thermique est élevée, plus le pouvoir isolant est meilleur, au bénéfice du confort thermique global de la maison.

Les propriétés isolantes du PSE sont bonnes, avec notamment une conductivité thermique suffisamment faible pour le rendre éligible aux aides financières de l’État en rapport avec la rénovation énergétique des bâtiments, sous réserve de confier vos travaux d’isolation à un artisan certifié RGE.

Quelle est la différence entre polystyrène expansé et extrudé ?-2

Le polystyrène extrudé (XPS ou PSX) : plus dense et meilleur isolant

Le polystyrène extrudé est également un isolant synthétique, issu de l’industrie pétrochimique. La différence entre les deux isolants se trouve au niveau du procédé de fabrication. En effet, les fabricants de XPS ont recours à la compression de billes de styrène, à l’aide d’un gaz, qui peut être du CO2 ou du gaz HFC. Le choix des gaz utilisés en tant qu’agent gonflant pour extruder les billes de polystyrène influence les performances thermiques de l’isolant obtenu.

Ce procédé permet d’obtenir un matériau isolant plus dense que le polystyrène expansé et qui affiche une résistance thermique supérieure, à épaisseur égale. L’un des atouts du polystyrène extrudé est donc la possibilité de pouvoir être utilisé pour isoler un mur ou le sol sans nécessiter la pose d’une épaisseur importante.

Par ailleurs, le XPS offre une très bonne résistance à l’humidité, une très grande résistance à la compression, au froid, à la chaleur et à l’eau. Il est disponible uniquement sous la forme de plaques et panneaux à un prix supérieur à celui du EPS.

Enfin, comme tous les types de polystyrène, le XPS ne présente pas de grandes propriétés et performances d’isolation phonique ou acoustique.

Que peut-on isoler avec du polystyrène extrudé ?

Le polystyrène extrudé est un excellent candidat pour apporter des réponses en matière d’isolation des sols, des murs (intérieur ou extérieur), de la dalle ou de la toiture par l’extérieur (sarking) ou l’intérieur (rampants), sachant que son pouvoir d’isolant thermique permet de mettre en œuvre une épaisseur relativement faible, mais efficace.

La particularité du polystyrène extrudé est de permettre un excellent confort d’été quand il est utilisé pour isoler des murs en briques ou en parpaings par l’extérieur.

De la même manière que pour le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé est déconseillé pour isoler par l’extérieur les murs d’un bâti ancien, toujours en raison de sa forte étanchéité à l’eau et à l’humidité, qui ne permettrait pas l’évacuation de l’humidité présente dans un mur ancien vers l’extérieur de la maison. 

La pose du XPS 

La simplicité de la pose du polystyrène extrudé contribue sans nul doute à son succès, au même titre que son prix abordable.

Les conseils de pose du XPS sont les suivants : il doit être découpé avec une scie précise, possiblement une scie circulaire. Il peut être fixé entre des rails, fixé avec des chevilles ou collé avec du mortier colle par exemple. Pour jointer parfaitement plusieurs panneaux de XPS entre eux, il est indiqué d’utiliser de la mousse polyuréthane, afin de garantir une étanchéité parfaite, dans le but d’éviter la création de ponts thermiques entre les plaques.

Nous vous recommandons ces autres pages :