Quel est le meilleur lambda pour mon isolation ?

Ce qu’il faut savoir sur le coefficient lambda pour bien isoler votre maison

Lorsque l’on choisit son matériau isolant pour isoler les pièces d’une maison ou bien encore les combles, différents critères sont importants.

Parmi ces critères de choix, vous devrez notamment être attentif au coefficient lambda λ.

Le coefficient lambda permet en effet de juger de la qualité de votre future isolation. Le choix en fonction du coefficient lambda est d’autant plus important que certaines aides à la rénovation énergétique sont accordées en fonction de la performance des matériaux isolants que vous choisirez.

Mais alors à quoi correspond le coefficient lambda ? Comment le calculer ? Quel lambda choisir pour votre future isolation ?

Nous vous proposons de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur ce critère qui vous permettra de choisir le matériau isolant le plus performant.

 

Qu’est-ce que le lambda ?

Lorsque vous serez amené à choisir votre isolant, vous devrez notamment être attentif à deux éléments :

  • La conductivité thermique (le coefficient lambda).
  • La résistance thermique (le coefficient R).

Le lambda ou coefficient lambda sert ainsi à exprimer la conductivité thermique d’un matériau isolant. Encore faut-il savoir ce qu’est la conductivité thermique.

Cette dernière sert à qualifier le comportement des matériaux utilisés comme isolants thermiques lors du transfert de chaleur d’un milieu à un autre. En d’autres termes, le coefficient lambda est la quantité de chaleur pouvant être transféré dans un matériau dans un temps donné.

Bon à savoir : la conductivité thermique est également parfois appelée conductibilité thermique.

Le coefficient de résistance thermique (R) permet quant à lui de qualifier le pouvoir de résistance à la chaleur ou à la fraîcheur d’un matériau isolant.

Le coefficient lambda et le coefficient de résistance thermique permettent ainsi de déterminer précisément la qualité ainsi que la performance d’un matériau isolant.

 

Le calcul du lambda

Le coefficient lambda et donc la conductivité thermique est calculée avec la formule : W/m.K c’est à dire Watt par mètre Kelvin.

Le Kelvin fait référence à la variation d’un degré Celsius. Le mètre mesure le rapport entre l’épaisseur de l’isolant et la surface à isoler.

Ce qu’il faut retenir : plus le lambda est faible et plus la résistance thermique (R) sera élevée et donc performante.

 

Comment choisir le lambda ?

Vous l’avez compris, le lambda le plus performant est le lambda le moins élevé. En effet, plus la valeur lambda sera petite et plus le matériau sera isolant à épaisseur égale.

Ainsi, un isolant de 200 mm d’épaisseur avec une conductivité thermique (lambda) de 0,040 W/m.K aura une résistance thermique (R) égale à 5m2K/W. Pourtant, un isolant de la même épaisseur (200 mm), avec une conductivité thermique de 0,032 W/m. K aura une résistance thermique de 6,25 m2K/W. Bien sûr, plus la résistance thermique est élevée et plus l’isolant sera performant.

L’épaisseur joue un rôle important dans le choix de votre isolation. Si vous ne souhaitez pas perdre trop de surface dans vos pièces, il vous faudra alors choisir un isolant mince. Cependant, pour que l’isolant soit performant, le lambda devra être le plus bas possible.

Ainsi, il est préférable de choisir un matériau isolant mince mais avec un lambda performant plutôt qu’un matériau plus épais pour compenser la faible performance en termes de conductivité et résistance thermique.

 

Le coefficient lambda moyen selon les matériaux

 

 

Le lambda moyen des matériaux isolants est exprimé en W/m. K. Le coefficient lambda ainsi que la résistance thermique sont indiqués sur les matériaux isolants en magasin ou bien encore sur les sites internet.

Toutefois, pour vous simplifier la comparaison de performance entre les différents matériaux isolants, nous vous proposons de les découvrir ci-dessous.


Le coefficient lambda des isolants naturels

Parmi les isolants naturels, le lin et le liège sont des matériaux bénéficiant des meilleures qualités en termes de conductivité thermique. En effet, voici les chiffres moyens :

  • Lambda de la ouate de cellulose : 0,039
  • Lambda de la fibre de bois : de 0,038 à 0,069
  • Lambda du chanvre : de 0,039 à 0,045
  • Lambda de la paille : 0,07
  • Lambda du liège : de 0,032 à 0,045
  • Lambda du lin : 0,037

Retrouvez les gammes de matériaux isolants naturels sur CmesMat

 

Le coefficient lambda des isolants minéraux

Les matériaux isolants minéraux sont un peu moins performants en termes de conductivité thermique :

  • Lambda de la laine de roche : 0,045
  • Lambda de la laine de verre : 0,045
  • Lambda de l’argile expansé : 0,103 à 0,108
  • Lambda de la perlite : 0,06
  • Lambda de la vermiculite : 0,090
  • Lambda du verre cellulaire : 0,055

Retrouvez les gammes de matériaux isolants minéraux sur CmesMat

 

Le coefficient lambda des isolants synthétiques

Les isolants synthétiques peuvent être une bonne alternative :

  • Lambda du polyuréthane : 0,034
  • Lambda du polystyrène extrudé : 0,040
  • Lambda du polystyrène expansé : 0,0405
  • Lambda du résol : 0,0405
  • Lambda des isolants minces : de 0,02 à 0,06

Retrouvez les gammes de matériaux isolants minces sur CmesMat 

 

Et au final, quels sont les meilleurs isolants ?

Les meilleurs isolants sont ceux qui allient un lambda faible, une épaisseur faible pour réduire l'espace perdu dans la maison, et un coût d eproduction (et donc d'achat) maitrisé. Il ne faut pas non plus oublier la personne qui aura besoin de les manipuler, et le choix de votre isolant devra prendre en compte la facilité de pose.

Pour avoir des propositions selon vos besoins, demandez un devis aux experts CmesMat !