Nos conseils pour poser du travertin en extérieur

Le travertin est une pierre naturelle, à l’instar du granit, de l’ardoise ou du marbre. Néanmoins, ces pierres naturelles ne doivent pas être confondues, car leur mode de formation diffère, tout comme leurs propriétés naturelles, notamment leur aspect et leur dureté.

Le travertin est issu d’un long processus naturel prenant son origine dans les sources d’eau chaude ou les grottes calcaires. Contrairement aux autres pierres naturelles, le traversin se différencie par son esthétisme marqué de trous sur la surface de la pierre. Mais que faire avec du travertin ? Principalement utilisé jusqu’ici pour le revêtement des sols extérieurs, le travertin s’invite dans nos intérieurs. Il devient également fréquent de voir ce produit décliné en forme de vasque, de receveurs de douche et même en mosaïque murale.

Relativement simple à poser, une installation en extérieur requiert néanmoins quelques connaissances. Faisons le point ensemble.

Comment poser du travertin en extérieur ?-1

Les prérequis à connaître avant de poser du travertin en extérieur

Saviez-vous que le travertin est une pierre naturelle utilisée depuis plusieurs milliers d'années dans la construction de bâtiments ? Les Romains l’affectionnaient tout particulièrement, et pour cause : le travertin est un produit à la fois original et particulièrement esthétique. Cette pierre a fortement contribué à l’image luxueuse de la Rome antique.

Décliné en carrelage ou en dalles d’extérieur, le travertin est un produit assez simple à utiliser. Néanmoins, son application nécessite un minimum de réflexion avant de choisir le style de pose approprié pour un rendu esthétique de qualité, comme le choix entre :

  • une application linéaire, en quinconce, aléatoire (opus romain) ;
  • une application homogène ou un mélange de pierres naturelles ;
  • un mélange de couleur ;
  • une application avec des formats variables ;
  • etc.

Ensuite, il convient de choisir le produit adapté à vos travaux et au type d’application choisie. Il est en effet possible de poser du traversin selon trois techniques particulières, elles-mêmes dépendantes de vos projets et de la nature de la surface de revêtement. Il est indispensable de bien choisir le produit adapté pour garantir la solidité et la durabilité de votre installation.

Enfin, nous vous recommandons de réaliser votre calepinage (plan de pose) à l’avance et sur papier, ce qui a pour avantage de vous permettre de prévoir suffisamment de matériaux ainsi que d’anticiper les découpes. Vous pouvez également réaliser une application à nu, c’est-à-dire à même le sol, vous aurez alors une vision précise du rendu final.

Un dernier conseil : veillez à bien mélanger les dalles de traversin lors de l’application à nu (ou pose définitive) afin de bien répartir les nuances ou couleurs. Pour cela, il faut mélanger les pierres dans la caisse ou les pierres des différentes caisses entre elles.

Comment poser du travertin en extérieur ?-2

L’application d’un revêtement de sol en traversin

Comme nous le mentionnons, il existe trois techniques de pose, à choisir selon la nature de la surface de revêtement : la technique collée sur chape en béton, la technique scellée sur sol en terre et l’installation sur plot sur sol en terre.

Poser un revêtement en pierre de travertin sur une dalle en béton

Quel que soit le type de produits de revêtement, une application sur dalle en béton est toujours la solution la plus simple. En effet, la dalle apporte la garantie que le sol supportera le poids du revêtement, par exemple celui d'une terrasse, puisqu’il est préparé pour.

C’est pourquoi il est également possible de poser un revêtement en pierre naturelle directement sur votre ancien revêtement. Une petite mise en garde s’impose néanmoins. Il est primordial de vous assurer que votre surface de support résistera au poids supplémentaire (comme le poids d'une terrasse suspendue, par exemple).

La technique d’application des pierres naturelles de travertin est simple. Elle consiste à coller chaque pierre de travertin sur la chape de béton à l’aide d’un mortier, comme pour un carrelage. Veillez néanmoins à respecter votre plan de calepinage, car il n’est plus possible de retirer la pierre sans la casser une fois que le mortier commence à prendre.

Poser du travertin avec la technique de pose scellée

La technique de pose scellée concerne l’application d’un revêtement à même le sol en terre. Plusieurs étapes sont à mettre en œuvre :

  • le terrassement du sol, ou creusement des fondations, afin de récupérer une couche de terre solide : l’épaisseur est variable selon la nature du sol (15 cm minimum) ;
  • l’application d’un géotextile afin de limiter la pousse de végétation sous la terrasse ;
  • le recouvrement du géotextile avec du gravier ou du sable uniformément réparti et compacté, sur une épaisseur d’au moins 20 cm pour une zone piétonne, et de 30 à 40 cm pour une zone carrossable ;
  • la réalisation du lit de sable ou d’une chape de béton si vous souhaitez recourir à la technique de pose collée ;
  • la disposition des pierres naturelles de traversin selon le plan de calepinage (veillez à laisser 3 cm d’espacement entre les pierres pour les joints) ;
  • la réalisation des joints de dallage, également appelés joints de scellement, à l’aide de sable polymère sec à répartir entre les pierres, à compacter et à mouiller abondamment pour qu’il se solidifie en séchant.

L’application d’un revêtement en pierre de travertin sur plot

L’application d’un revêtement en pierre de travertin sur plot a pour avantage de permettre l’aménagement d’un sol en terre légèrement en pente, et cela sans contraintes majeures. En effet, les plots permettent de récupérer le niveau du sol par un simple réglage de la hauteur de ces accessoires en plastique, un peu comme des pieds de meubles réglables. Ainsi, vous pouvez récupérer jusqu’à 5 % de pente par mètre.

En outre, la hauteur réglable des plots permet de :

  • surélever une terrasse au niveau du seuil d’accès à la maison (porte d’entrée ou porte-fenêtre) ;
  • conserver un espace vide sous le carrelage pour le passage de câbles électriques, de gaines ou de tuyaux et la ventilation de la terrasse ;
  • changer le revêtement de terrasse ou une pierre cassée sans effort ;
  • s’exempter de la nécessité de réaliser des joints entre les pierres, gain de temps qui favorise en outre l’évacuation de l’eau de pluie.

Pour poser des pierres de travertin sur plot, il convient de préparer le sol selon les mêmes prérequis que la technique de pose scellée : terrassement, géotextile et lit de sable. Il faut ensuite savamment disposer les plots en fonction du format des pierres et du plan de calepinage. Notez que chaque angle de pierre doit reposer sur un plot.

Cependant, selon le style d’application retenu (linéaire ou en quinconce), un plot peut ne recevoir que trois angles et non 4. Précisons que la technique sur plot n’est pas applicable pour un revêtement de style opus romain (agencement et dimensions des pierres variables).

L’avantage des plots est qu’ils n’imposent aucun système de fixation. En effet, les plots sont munis de pattes de maintien qui, associées au poids des pierres, suffisent amplement à maintenir les pierres en place.

Enfin, nous vous recommandons de vérifier le niveau de la terrasse au fur et à mesure de la mise en œuvre du dallage afin de vous assurer de sa planéité.

Comme vous l’avez probablement compris, la technique d’application d’un revêtement en travertin à privilégier ne dépend pas seulement de vos compétences en bricolage, mais davantage de la nature de vos travaux. Sur dalle de béton ou à même le sol en terre, les pierres naturelles de type travertin ont la particularité d’être très résistantes. Néanmoins, leur format doit être choisi en fonction de l’application retenue. Des carreaux ou des dalles plus épaisses seront plus appropriés à une installation sur plot.

Nous vous recommandons ces autres pages :