Conseils de pose pour une terrasse en bois ipé

Une terrasse est un lieu privilégié. Cet espace de vie accolé à la maison est propice à la détente, à l’amusement et à la convivialité. L’aspect chaleureux d’un bois exotique apporte une touche sophistiquée et naturelle aux aménagements extérieurs.

Vous avez décidé d’habiller votre jardin avec une terrasse, mais vous ne savez pas quel type de lame choisir ? L’ipé, diminutif d’Ipélia, fait partie des essences de bois exotiques prisées, comme le Bangkiraï d’Indonésie ou le Teck de Birmanie. Les travaux de construction d’une terrasse en bois ipé requiert de l’organisation et de la patience, mais ils ne sont pas compliqués en soi. Vous trouverez dans ce guide des conseils et astuces pour réaliser une terrasse en bois ipé sereinement.

Comment réaliser une terrasse en bois ipé ?-1

Qu’est-ce que le bois ipé ?

Également appelé « l’ébène verte », l’ipé est issu de l’espèce Tabebuia originaire d’Amérique latine, un arbre pouvant atteindre 35 m de hauteur avec un tronc de 60 à 100 cm de diamètre. Principalement exporté par le Brésil, l’ipé pousse dans les régions humides. Une fois débité en lames, il doit être séché jusqu’à 16 à 18 % d’humidité afin d’obtenir sa finition définitive, caractérisée par une esthétique homogène et une douceur exceptionnelle au toucher. Cette essence d’aspect mat et de couleur brune présente un grain fin au veinage presque invisible avec une absence de nœuds.

Ce bois de qualité, durable et naturel, résiste à l’usure et aux intempéries. Il ne craint pas l’humidité, ni l’eau de mer, ni l’eau chlorée. Imputrescible, l’ipé est insensible aux insectes et aux champignons. Cette essence de bois exotique est particulièrement bien adaptée pour les aménagements extérieurs, la construction des terrasses et des plages de piscine en raison de sa densité et de sa stabilité. La durée de vie des lames en ipé peut même aller jusqu’à 75 ans.

Comment aménager une terrasse en bois ipé ?

La pose d’une terrasse en bois, qu’il soit d’origine exotique, en bois composite ou simplement en pin traité, ne nécessite pas de travaux lourds, mais requiert quelques précautions. La construction, qui ressemble de près à la pose d’un parquet sur lambourdes, demande une bonne organisation, une préparation soignée et une analyse cohérente du terrain. Il faut prévoir des outils de coupe et de perçage efficaces, car l’ipé est un bois particulièrement dur.

L’élaboration d’un plan de construction de la terrasse

Il est conseillé de dessiner un plan pour déterminer le volume de matériaux, le nombre de fixations et les fournitures nécessaires. Ce plan peut être envisagé de façon sommaire, mais il peut aussi être réalisé avec l’aide d’un logiciel en ligne, pour avoir une vision d’ensemble du jardin et des extérieurs. Dans les deux cas, le plan peut être optimisé selon plusieurs critères :

  • les proportions de la terrasse représentent généralement à 30 à 50 % de la surface au sol de la maison ;
  • la terrasse doit s’intégrer harmonieusement à la configuration du jardin ;
  • le plan doit prendre en considération les installations extérieures : piscine, barbecue, etc.

La préparation et l’aménagement du chantier

Quelques conseils d’usage sont nécessaires avant de démarrer un projet de construction de terrasse en bois ipé, afin de s’assurer de sa solidité et de sa longévité. Il faut prévoir :

  • une pente de 1,5 % minimum pour le ruissellement de l’eau de pluie ou des éclaboussures autour des piscines ;
  • un espace de 4,5 cm au moins entre le sol et la structure porteuse pour permettre à l’air de circuler ;
  • un écart de 3 à 5 mm entre deux lames côte à côte ou bout à bout, pour anticiper la dilatation ou la rétractation du bois ;
  • la puissance des outils, perceuse-visseuse ou scie radiale, doit être performante, car l’ipé est une essence de bois particulièrement robuste.

Le choix de la structure en fonction de la nature du terrain

L’ossature de la terrasse est composée de poutres appelées lambourdes. Le choix de la méthode d’aménagement des lambourdes se fait en fonction de la nature du sol :

  • la construction sur dalle béton est la plus simple : les lambourdes se fixent directement sur le béton en utilisant des chevilles à frapper et des cales ;
  • l’aménagement sur sol stabilisé : des plots réglables de différentes tailles se vissent sous les lambourdes en laissant un espace régulier de 40 à 65 cm maximum, pour permettre une bonne répartition des charges sur le sol ;
  • la pose d’ipé sur sol non stabilisé est la plus complexe : elle requiert un « double lambourdage », c’est-à-dire deux couches de lambourdes croisées à la perpendiculaire et ancrées dans le sol par des vis de fondation. Cette technique permet d’assurer une stabilité efficace sur les sols meubles, argileux et sujets aux mouvements de terrain. La pose d’un géotextile à la surface de la terre ou sous un sol drainant permet de lutter contre les remontées de végétation.

La pose des lames en bois exotique ipé

Les lames en bois ipé existent en différentes longueurs. Le choix d’une taille adaptée permet de limiter le nombre de chutes. Une fois la structure en lambourdes terminée :

  • chaque lame est posée dans le sens désiré avec des petites cales pour respecter un écartement de 3 à 5 mm ;
  • en raison de la forte densité du bois exotique, il est conseillé de percer des trous au préalable sur les lames ipé, avec une mèche à fraise pour obtenir un rendu plus esthétique ;
  • les extrémités et l’emplacement des vis doivent être tracés au cordeau afin d’avoir un alignement parfait ;
  • des fixations invisibles peuvent être envisagées pour éviter les erreurs d’alignement des vis.

L’entretien du bois ipé dans les aménagements extérieurs

L’ipé est une essence naturellement résistante aux éléments, qui ne nécessite aucun traitement en soi. Les terrasses sont cependant sujettes aux agressions extérieures, aux rayons UV et aux intempéries. La teinte naturelle des bois exotiques, quelle que soit leur qualité, aura donc tendance à griser au fil du temps. L’alternance entre humidité et sécheresse provoquée par les variations de la météo peut aussi déformer les lames. Pour éviter ce vieillissement prématuré et l’esthétique moins homogène de la terrasse, il est conseillé d’utiliser un saturateur une à deux fois par an.

L’application d’une seule couche de saturateur suffit pour nourrir et protéger les lames en ipé. Cette formulation riche n’est pas occlusive et ravive l’apparence du bois. Pour l’entretien régulier des lames, un simple nettoyage au savon noir suivi d’un rinçage de surface permet d’éliminer la saleté et de maintenir l’aspect naturel du bois. Si la terrasse est déjà grisée, il est toujours possible de rénover sa teinte avec l’aide d’un dégriseur pour bois.

Comment réaliser une terrasse en bois ipé ?-2

Quel budget prévoir pour une terrasse en bois ipé ?

Le prix du bois ipé, comme celui de tous les bois exotiques, est élevé. Il faut compter entre 50 à 90 euros le m² hors pose pour des lames ou des caillebotis pour terrasse. Si les travaux sont effectués par un professionnel, le prix de la pose varie de 45 à 70 euros le m² environ. Les différences de prix sont fréquentes entre les artisans, il est donc vivement recommandé de comparer les devis et les services proposés en fonction du projet d’aménagement.

En définitive, le bois ipé est une matière noble et résistante qui sublime les terrasses et les plages de piscine grâce à sa couleur élégante. Facile d’entretien, il ne pose pas non plus de difficultés particulières. Bien que le prix de cette essence exotique soit élevé, elle reste un choix incontournable pour l’aménagement des extérieurs de la maison.

Nous vous recommandons ces autres pages :