Terrasse en bois : quel type de lame choisir ?

Les terrasses en bois ont indéniablement le vent en poupe, dès lors qu’il s’agit d’agrémenter et d’aménager un jardin pour lui donner une ambiance chaleureuse et naturelle. Cependant, pour passer d’un projet idéalisé à une construction concrète, il faut trouver la réponse à cette question récurrente : quel type de lame choisir pour sa terrasse ?

Effectivement, choisir un type de lame de bois implique de nombreux critères : le prix, l’essence de bois, l’aspect et la couleur des lames, la complexité ou la facilité de pose, l’entretien et la durée de vie.

Ce guide se propose de détailler les caractéristiques et les avantages des différentes solutions qui s’offrent à vous et de prodiguer des conseils pratiques pour déterminer quelles lames de bois sont adaptées à votre projet. Une terrasse en bois est un excellent moyen de donner une plus-value à une maison et d’embellir son jardin, à la condition de faire les bons choix.

Quelle type de lame choisir pour une terrasse en bois ? -1

 

Les classes d’emploi des lames de bois : un critère essentiel à connaitre

Les essences de bois ont toutes une capacité de résistance différente face aux ennemis naturels du bois : les insectes, les champignons, l’humidité, les UV, l’eau de pluie, l’eau de mer ou l’eau d’une piscine. C’est pourquoi un classement et une norme établissent 5 classes d’emploi, selon le risque d’exposition de chaque essence de bois à ces ennemis. Plus le chiffre associé à la classe est élevé, plus la résistance de l’essence de bois est performante.

Les classes de bois intègrent également la notion de traitement du bois. Par exemple, le pin maritime ou sylvestre est en classe 3 à l’état naturel, mais devient classe 5 après l’application d’un traitement pour le rendre imputrescible.

Pour déterminer la classe d’emploi adaptée à une terrasse extérieure, il convient de tenir compte des particularités et des caractéristiques propres à chaque configuration.

En règle générale, pour bénéficier d’une terrasse en capacité de supporter l’exposition aux conditions extérieures, il est conseillé de choisir des lames de bois de classe 4. En effet, la classe 4 est considérée comme la norme de qualité nécessaire et suffisante pour garantir une résistance sur la durée aux insectes ravageurs du bois, aux champignons, à l’eau pluviale ou au contact avec le sol.

Il faut cependant tempérer cette obligation de choisir une essence de classe 4 en précisant que dans le cas d’une terrasse protégée par la façade de la maison et bien ventilée, il est possible de choisir une essence de classe 3. Pour une terrasse entièrement couverte, des lames de bois de classe 2 peuvent s’avérer être d’une qualité suffisante.

Inversement, pour une terrasse située à proximité d’une piscine ou en cas d’exposition de la terrasse à de l’eau de mer, il est indispensable de faire le choix d’une essence de classe 5, avec ou sans traitement autoclave.

Bois exotiques ou européens : quelles différences ?

L'intérêt de choisir du bois exotique pour une terrasse tient en deux éléments. D’une part, les essences de bois exotiques offrent une large palette de teintes et de couleurs, permettant de trouver le style et l’aspect correspondant le mieux à ses attentes. D’autre part, la résistance et la solidité des essences exotiques, y compris à l’état naturel sans traitement, ne sont plus à démontrer.

Les essences exotiques en provenance d’Amérique du Sud sont particulièrement prisées, à commencer par l’ipé. L’ipé (classe 4) se caractérise par une couleur brune et un magnifique réseau naturel de veines. Son prix est élevé en raison de son succès et d’une demande supérieure à l’offre.

Le cumaru est une alternative disponible à un prix plus abordable que l’ipé. Tout aussi résistant, le cumaru est un bois exotique qui permet d’accéder à des teintes plus claires, allant du brun au jaune, en passant par le rouge.

Pour disposer d’une essence de bois de classe 5 à haute résistance à l’eau de mer, il est conseillé de choisir des lames pour terrasse en massaranduba, qui sont les produits les plus résistants du marché, avec en prime une couleur rougeâtre du plus bel effet.

Les caractéristiques communes aux essences de bois exotiques sont donc une résistance de haut niveau, une durée de vie supérieure à 20 ans, mais aussi un prix élevé et un bilan écologique discutable (transport et utilisation d’essences rares et difficilement renouvelables).

Les lames pour terrasse en essence de bois européen sont vendues à meilleur prix et sont moins décriées pour leur impact sur l’environnement, en contrepartie d’une durée de vie inférieure à celle des essences exotiques.

Le pin douglas figure parmi les choix envisageables et financièrement abordables. Les lames pour terrasse en pin douglas sont disponibles en classe 3 (bois naturel) ou classe 4 (traitement autoclave le rendant imputrescible). Sa couleur est généralement claire et peut tendre vers le gris argenté en vieillissant.

Le mélèze, un conifère résineux, est également très apprécié, pour ses couleurs chaudes et son odeur agréable. Plus résistant que le pin douglas, il se distingue par des cernes et des nœuds qui apportent un style inimitable et un effet de texture qui peut avoir beaucoup de charme.

Le châtaigner, le pin maritime, ou encore le chêne peuvent également convenir pour une terrasse répondant à des conditions dites normales (classe 3 ou classe 4).

Quel que soit le type d’essence de bois choisi, il faut distinguer les lames lisses des lames texturées. Ces dernières sont jugées comme étant moins esthétiques, mais offrent un effet antidérapant qui peut être très utile dans de nombreuses circonstances.

Quelle type de lame choisir pour une terrasse en bois ? -2

Les lames de bois composite

Le principal inconvénient du bois naturel utilisé en extérieur est la nécessité de lui apporter un entretien régulier et des traitements spécifiques pour le voir durer dans le temps.

Les lames et les dalles de bois composite se présentent donc comme une alternative intéressante. Le bois composite est un matériau obtenu par mélange de fibres végétales et de résine plastique.

En qualité de revêtement de sol d’une terrasse, le bois composite cumule les avantages : résistance, sécurité (antidérapant et sans échardes), facilité d’entretien (aucun traitement ou protection), et large choix de couleurs. Vendues à un prix comparable aux lames en pin douglas ou en mélèze, les lames en bois composite ont pour principale contrainte de ne pas pouvoir être rénovées, peintes ou décolorées. De plus, le bois composite peut se dilater en cas de forte chaleur, ce qui peut être anticipé au moment de la pose, en prévoyant de laisser un petit espace entre les lames.

Il existe deux catégories de lames pour terrasse en bois composite : les lames creuses et les lames pleines. Une lame creuse peut se détériorer plus facilement qu’une lame pleine, notamment au contact de l’eau qui peut pénétrer à l’intérieur des alvéoles du matériau.

Nous vous recommandons ces autres pages :