Les matériaux écologiques d’isolation en vogue en 2021

Face à l’augmentation continue du prix de l’énergie, l’isolation de la maison, ou de tout autre bâtiment, est un enjeu majeur pour contrôler et limiter le poids de la facture énergétique, qui impacte désormais considérablement le budget des ménages. Par ailleurs, il est toujours important de rappeler que l’énergie la plus écologique et la moins nocive pour notre environnement est l’énergie qui n’est pas consommée, sans compter qu’elle est la seule à être réellement gratuite.

Les travaux de construction ou de rénovation d’une maison sont donc des projets propices à l’installation d’une isolation thermique et phonique de qualité, dans le but légitime de réaliser des économies d’énergie et de bénéficier d’un confort optimal à l’intérieur de sa maison. De plus, un nombre croissant de personnes souhaite pousser leur démarche jusqu’à l’utilisation de matériaux d’isolation eux-mêmes écologiques.

Nous vous proposons donc un guide de ces matériaux écologiques d’isolation les plus utilisés en 2021, afin de vous aider à déterminer quel isolant écologique choisir pour votre projet, entre laine de bois, laine d’origine animale, fibres recyclées, paille, chanvre ou liège.

Isolation écologique : les matériaux en vogue en 2021-1

Matériaux isolants naturels et matériaux écologiques : existe-t-il des différences ?

Il nous semble judicieux de commencer cette page en répondant à une interrogation récurrente concernant les différences existantes, s’il y en a, entre les matériaux naturels et les matériaux écologiques destinés à isoler une maison.

Il y a effectivement une différence notable entre ces deux catégories d’isolants : un matériau peut être d’origine naturelle, sans être pour autant jugé comme écologique, tout comme le pétrole est naturel, ce qui ne lui évite pas d’être responsable d’émissions de carbone et de pollution.

Ainsi, les matériaux minéraux (laine de verre, laine de roche) sont d’origine naturelle, mais ne sont pas considérés comme écologiques, en raison du fait que leur production et leur transformation ont une incidence sur l’environnement. Ils contiennent également des fibres allergènes pouvant nuire à la santé et au confort des personnes qui y sont sensibles.

Par conséquent, un matériau isolant est dit écologique uniquement dans le cas où il est biosourcé, c’est-à-dire issu de la biomasse végétale ou animale (matière biologique naturellement présente sur terre) ou du recyclage, que leur production est neutre pour l’environnement et enfin, que les ajouts de minéraux qu’ils contiennent soient non toxiques.

Comme nous allons le constater, en outre de leur absence de nocivité pour la planète, les matériaux isolants écologiques affichent des performances de haut niveau et sont de précieux alliés pour lutter contre l’humidité, la chaleur, les champignons et les rongeurs.

Isoler sa maison avec de la laine ou de la fibre de bois

Choisir d’isoler sa maison avec de la fibre de bois ou de la laine de bois, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, est l’assurance de disposer d’une excellente isolation thermique, été comme hiver.

La fibre de bois se présente sous la forme de panneaux rigides ou semi-rigides et convient particulièrement à l’isolation des murs, des sols, des combles aménagés ou de la toiture. La forte densité des panneaux de fibre de bois lui apporte une très bonne résistance sur la durée, car elle ne se tasse pas avec le temps, tout en procurant une excellente protection contre la chaleur estivale. La fibre de bois est également polyvalente, pouvant être utilisée pour l’isolation d’une maison de conception et de construction traditionnelle, comme pour l’isolation d’une maison à ossature bois.

La laine de bois, plus souple, est disponible en rouleaux et en panneaux. Elle offre un matériau isolant disposant d’un rapport qualité/prix attractif et qui est conseillé pour isoler les murs, les cloisons, les combles ou l’ensemble d’une toiture.

En qualité de matériaux écologiques et efficaces, la laine et la fibre de bois correspondent aux critères pour bénéficier, en France, des aides de l’état dans le cadre de la construction ou de la rénovation énergétique.

Isolation écologique : les matériaux en vogue en 2021-2

La ouate de cellulose : un matériau isolant issu du recyclage

La ouate de cellulose est fabriquée à partir de papier usagé et recyclé, auquel est ajouté du sel de bore, ce qui lui donne de la résistance, la rend ininflammable et donc utilisable pour un projet de construction, repousse les rongeurs et capte le carbone. À toutes ces qualités s’ajoute l’aspect économique, puisque le prix de la ouate de cellulose figure parmi les moins chers du marché.

Les performances thermiques de ce matériau isolant écologique sont estimées comme excellentes pour ce qui est d’isoler les murs, les planchers, les combles et les rampants d’une maison, avec en prime, une forte capacité d’absorption du bruit.

Disponible en panneaux ou en vrac (isolation des combles par soufflage), la ouate de cellulose est donc une alternative permettant de réaliser des économies sur le poste des travaux d’isolation, tout en conservant un confort thermique et phonique de qualité et sans risque de pollution de votre intérieur.

L’isolation avec de la laine de chanvre ou de la laine de lin

La principale qualité de laine de chanvre est sa facilité d’installation. Disponible en rouleaux, en panneaux ou en vrac, la laine de chanvre se démarque par sa capacité à réguler l’humidité, en l’absorbant par temps humide et en la restituant par temps sec, sans pour autant modifier son pouvoir isolant.

Cet isolant végétal, pouvant être produit à 100 % en France, est donc hautement écologique, pour peu de prendre soin de choisir un produit sans additifs, car certains fabricants utilisent du polyuréthane pour le lier. Dans une maison en construction ou en rénovation, la laine de chanvre trouve sa place pour isoler les combles, les murs ou une toiture.

Toujours dans le domaine des matériaux écologiques destinés aux travaux d’isolation, il est intéressant de souligner l’attrait grandissant pour la laine de lin. Les panneaux semi-rigides en laine de lin sont simples à installer sous la charpente d’une maison, avec, du point de vue strict de l’isolation, un excellent coefficient de conductivité thermique et une capacité d’absorption de l’humidité de qualité supérieure (la laine de lin peut absorber 10 fois plus d’eau que la laine de verre sans subir de dégradations).

Le liège expansé : le matériau d’isolation parfait ?

Obtenu à partir du chêne-liège, le liège expansé est un matériau isolant totalement écologique, sa transformation ne nécessitant que de la chaleur et de la vapeur (pas de colles ou additifs chimiques).

En règle générale, le liège expansé est conditionné sous la forme de plaques, ce qui le rend très simple à découper et à mettre en œuvre. Très dense, rigide, résistant à la compression, léger et imputrescible, le liège convient pour l’isolation intérieure ou extérieure des murs, des façades, de rampants de toiture ou même d’une véranda en construction. 

De plus, le liège utilisé comme isolant est étanche, ce qui autorise la pose directe d’un crépi extérieur ou d’un enduit à la chaux.

Pour conclure ce tour d’horizon des matériaux d’isolation écologiques les plus utilisés de nos jours, il est possible de citer les matériaux isolants qui viendront peut-être prendre place dans ce palmarès d’un marché en plein essor.

Ces matériaux isolants sont la laine de mouton (très bonne adaptation aux variations de température), la laine de coton (excellentes performances d’isolation phonique), ou encore la fibre de coco.

Nous vous recommandons ces autres pages :