Comment bien choisir son isolant écologique

L’isolation d’une maison peut aujourd’hui être réalisée avec un isolant thermique écologique à base de fibre naturelle ou de matériau d’origine animale, comme la laine de mouton ou les plumes de canard. Si le propriétaire d’une maison recherche comment choisir les bons matériaux isolants, celui-ci doit vérifier que ceux-ci sont adaptés aux types de travaux d’isolation à venir. Entre isolation des combles, des murs, de la toiture ou des sols, l’isolant écologique prend aujourd’hui toute sa place en ce qui concerne le confort, le prix et les performances thermiques. Découvrons, sur cette page, comment bien choisir son isolant écologique.

Quel isolant écologique choisir ?-1

Tout savoir sur l’isolant écologique

L’isolant écologique est fabriqué à partir de matières naturelles dites renouvelables, biodégradables et surtout recyclables. Leur fabrication prend en considération le bien-être animal et le respect des forêts et champs de culture dont ils sont issus. Leur origine naturelle leur donne des avantages supplémentaires sur les isolants synthétiques ou minéraux. Ils absorbent ainsi davantage l’humidité et sont moins sujets aux variations de température. Ils permettent également de lutter contre la condensation qui peut s’installer entre le matériau d’isolation et la toiture, les murs, les combles ou les planchers par leur propension naturelle de régulation de la température ambiante. 

Quel est l’isolant le plus écologique ? Ces isolants thermiques, qu’ils soient en panneaux, en rouleaux ou en vrac, offrent une industrialisation beaucoup plus respectueuse de l’environnement :

  • culture en plein champ avec récoltes identiques à celles des céréales ;
  • plan d’abattage d’arbres dans le respect des forêts ; 
  • respect du bien-être animal. 

Ainsi, l’ensemble de la chaîne de production de l’isolant thermique écologique a un impact beaucoup plus limité sur la consommation d’énergie utilisée lors de la transformation des produits naturels, de la distribution et du recyclage de ces produits d’isolation. 

La liste des isolants thermiques écologiques

L’isolant écologique, à l’opposé des isolants thermiques classiques, préserve l’environnement, apporte un confort en été et en hiver et participe aux économies d’énergies du foyer. Pour bien choisir son isolant thermique, il est nécessaire de s’intéresser, en tout premier lieu, à la partie de la construction que l’on désire isoler. En effet, certains matériaux d’origine naturelle sont réservés à un usage isolant bien précis au sein d’une maison. 

Il est donc utile, avant de choisir ses matériaux d’isolation écologiques et naturels, de se renseigner sur les différents produits disponibles et de connaître les recommandations d’usage. 

Le chanvre dans l’isolation écologique

Le chanvre est disponible en rouleaux ou en panneaux. Sa culture en plein champ est peu gourmande en eau et sa transformation se réalise par un défibrage mécanique. Le chanvre est reconnu pour son excellente résistance au feu et aux rongeurs. Cultivé de façon naturelle, le chanvre est perméable à la vapeur tout en résistant parfaitement à l’humidité. La fibre de chanvre, transformée en panneaux ou en rouleaux est adaptée à l’isolation des murs, des combles, des toitures, des rampants et des dalles d’isolation phonique et thermique des sols.

Les copeaux de bois en vrac

Utilisée en vrac et composée de morceaux de bois broyés, de chaux et d’argile très fine, cette isolation est issue du recyclage des déchets de l’industrie du bois. Elle nécessite une épaisseur assez importante (30 cm pour un mur de 45 cm pour être conforme au lambda de la législation thermique). Elle est préconisée dans l’isolation des murs, des planchers et de la toiture d’une maison. Sa mise en place se fait par soufflerie de l’isolant dans un coffrage suivi d’un tassage. 

La ouate de cellulose, l’isolant le plus utilisé

La ouate de cellulose a commencé sa carrière d’isolant dans les pays scandinaves. Très employée en Amérique du Nord, elle se présente sous la forme de journaux recyclés mêlés à des déchets de pâte à papier. Elle est commercialisée en rouleaux, en panneaux isolants et en sacs d’ouate de cellulose pour une utilisation en vrac. Issue du recyclage, elle possède de nombreux avantages, dont celui d’avoir un prix très avantageux et de ne pas être sujette à la moisissure ni aux attaques des rongeurs. Sa résistance au feu est importante et son coefficient thermique (R) la rend aussi performante, voire plus, que la laine isolante d’origine minérale. 

Isolation d’une construction avec du lin 

Le lin est une culture très économique. Elle ne demande que peu d’eau et d’énergie. La France est le premier producteur de lin au monde (régions Normandie et Hauts-de-France). Le lien est idéal pour les isolations des murs, des combles et de la toiture d’une maison. Il est aujourd’hui disponible en vrac, en rouleaux et en panneaux isolants. C’est un excellent isolant phonique et régulateur d’humidité. Le lin n’est pas naturellement très résistant aux insectes, aux moisissures, ni au feu. Il doit donc subir un traitement à base de sel de bore pour lui donner cette propriété.  

Quel isolant écologique choisir ?-2

Présentation des matériaux d’isolation : panneaux, rouleaux, vrac

Lorsque l’on parle d’isolation écologique, les matériaux en vogue en 2021 sont choisis pour leurs performances thermiques, leur compatibilité avec le lieu à isoler et leur prix. Que l’on s’intéresse au liège, à la ouate de cellulose, au lin, au coton ou au chanvre, ces matériaux naturels se présentent généralement sous trois formes qui permettent de les utiliser du plancher à la toiture de la maison. 

Les rouleaux d’isolant écologique 

Les rouleaux se présentent sous deux formes : avec ou sans pare-vapeur. Le pare-vapeur a pour but de limiter la vapeur d’eau et la condensation dans les murs, les planchers et les combles d’une maison. Le pare-vapeur est un film placé sur un côté du rouleau d’isolant que l’on installe du côté chauffé de la pièce. Il prévient les risques de moisissures et d’humidité. 

Les panneaux isolants 

Ces panneaux, rigides ou semi-rigides, sont livrés prêts à poser. Il suffit de les glisser entre les chevrons d’une charpente ou de les coller à l’aide d’un ciment-colle. Ils possèdent l’avantage d’être directement crépissables pour les panneaux rigides d’isolation extérieure. 

L’isolant en vrac 

Le matériau naturel en vrac (lin, chanvre, ouate de cellulose, coton ou paille par exemple) est souvent employé pour l’isolation des combles, sur le plancher de ceux-ci. Il est déversé entre les poutres du plancher avant d’être recouvert d’une finition. Il peut également être appliqué sur les murs, dès lors que l’on a un espace entre le mur extérieur et la paroi du mur intérieur. Son application se fait généralement à l’aide d’un souffleur. 

Pour conclure, les matériaux d’isolation écologiques sont aujourd’hui une très bonne alternative aux autres produits d’isolation synthétiques. Si leur prix est généralement un peu plus élevé, ils possèdent de nombreux avantages en matière de protection de l’environnement : recyclage et production raisonnée. Ils sont également non polluants et dotés, naturellement, d’excellentes performances de résistance à l’humidité et au feu. 

Nous vous recommandons ces autres pages :