Le polystyrène : un isolant thermique performant

Lors de travaux de construction ou de rénovation d’une maison, il est indispensable de veiller à la mise en œuvre d’une isolation de qualité. Il en va du confort thermique et phonique dans la maison, mais aussi de la consommation d’énergie et du prix de plus en plus élevé de cette dernière.

Il est donc primordial de savoir comment choisir les bons matériaux isolants, en fonction des zones à isoler (murs, sol, toiture, combles) et des conditions thermiques auxquelles la maison sera exposée. Vous faudra-t-il une isolation pour lutter contre le froid hivernal, la chaleur estivale, ou l’humidité ?

Comme vous le savez peut-être, il existe trois grandes familles de matériaux destinés à l’isolation : les laines minérales (laine de verre ou laine de roche), les isolants écologiques d’origine naturelle (laine de bois, ouate de cellulose, liège, chanvre) et les isolants synthétiques, que sont le polyuréthane, le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé.

Nous vous proposons d’en savoir plus sur les performances thermiques du polystyrène pour isoler une maison, en détaillant les avantages et les inconvénients liés à ce choix.

Pourquoi le polystyrène est un bon isolant thermique ?-1

Les caractéristiques générales des produits isolants synthétiques

Les matériaux isolants synthétiques présentent le point commun d’être issus d’un procédé de fabrication pétrochimique. Le polystyrène a initialement l’aspect de petites billes qui sont ensuite traitées, pour prendre la forme de panneaux, forme sous laquelle il est le plus fréquemment commercialisé.

Qu’il soit expansé ou extrudé, le polystyrène destiné à l’isolation offre les caractéristiques suivantes :

  • facile à mettre en place et économique ;
  • peut être utilisé pour une isolation intérieure ou extérieure ;
  • imperméable à la vapeur d’eau et ne craint pas l’humidité ;
  • bonne résistance à la compression (isolation sous dalle) ;
  • faible conductivité thermique de laquelle découlent de bonnes performances d’isolation thermique ;
  • densité trop insuffisante pour être utilisé pour isoler des combles ou pour une isolation extérieure (ITE) d’un bâti ancien ;
  • pas de résistance aux rongeurs et aux incendies (produit inflammable et source de vapeurs toxiques) ;
  • très faible qualité d’isolation phonique.

Le polystyrène expansé : pourquoi est-il un bon isolant thermique ?

Si le polystyrène expansé, abrégé en PSE par les professionnels, présente de bonnes performances thermiques, c’est avant tout en raison de son processus de fabrication qui repose sur la dilatation des billes brutes, sous l’action de vapeur d’eau. Cette méthode permet d’emprisonner jusqu’à 98 % d’air, dont la présence en aussi grande quantité est bénéfique au pouvoir isolant du PSE.

En effet, l'air est un excellent isolant thermique naturel, qui affiche une résistance thermique comprise entre R-3,69 et R-4,15, selon le type de PSE utilisé (il en existe 3 types). Ce résultat est comparable, à épaisseur égale, aux performances thermiques de la laine de roche, par exemple.

Le succès du polystyrène expansé en tant qu’isolant est également dû à sa simplicité de mise en place, qu’il s’agisse de travaux de rénovation ou de la construction d’une maison neuve. Les panneaux et plaques de PSE sont très légers, faciles à manipuler, à découper et à poser avec de la colle ou des chevilles. Poser une isolation constituée de polystyrène expansé est à la portée d’un bon bricoleur.

Les caractéristiques techniques et thermiques du PSE le destinent à l’isolation du sol, en raison d’une très bonne résistance à la compression, des murs par l’intérieur ou l’extérieur (à l’exception d’un mur en plâtre, car le PSE n’est pas assez respirant), de la toiture ou des combles, à la condition de prévoir une épaisseur suffisante, comprise entre 20 et 30 cm. Selon les fabricants, la durée de vie du polystyrène expansé est estimée à une cinquantaine d’années, sans risque de tassement et de perte de pouvoir isolant, hormis l’hypothèse de la présence de rongeurs, friands de ce matériau.

Si vous envisagez d’isoler les murs de votre maison avec du polystyrène expansé, vous obtiendrez un bon confort thermique en hiver, y compris avec une faible épaisseur. Pour ce qui est de lutter contre la chaleur de l’été, préférez la mise en place d’une isolation extérieure pour obtenir un confort optimal.

Enfin, puisqu’il est indispensable d’aborder le sujet du prix d’achat et du coût de la pose et des devis, il faut savoir que le polystyrène expansé est un matériau isolant particulièrement abordable, figurant parmi les moins chers du marché de l’isolation. Effectivement, entre un prix d’achat compétitif et une pose maitrisée par tous les artisans, il n’est pas rare d’obtenir un devis avoisinant les 20 €/m². Ce chiffre pouvant varier en fonction de l’épaisseur nécessaire, du type d’isolation (à l’intérieur de la maison ou isolation extérieure), de la zone à isoler et du contexte des travaux (construction ou rénovation).

Pourquoi le polystyrène est un bon isolant thermique ?-2

Le polystyrène extrudé (PSX)

Comme le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé est issu de l’industrie pétrochimique et n’est donc pas considéré comme un matériau écologique ou naturel. De plus, la fabrication du polystyrène extrudé nécessite une quantité considérable d’énergie, faisant de lui l’isolant affichant le pire bilan environnemental et un produit plus cher à l’achat que le PSE.

Du point de vue strict de l’isolation, le PSX offre un fort pouvoir isolant et une étanchéité reconnue pour ne pas lui faire craindre l’humidité. Ces bonnes performances thermiques permettent de réduire l’épaisseur nécessaire par rapport à d’autres matériaux isolants, ce qui peut s’avérer être très utile dans les cas où la place est limitée.

La résistance du polystyrène extrudé à l’humidité est un avantage certain, pour isoler les murs d’une maison par l’extérieur par exemple, mais qui peut aussi être un inconvénient s’il s’agit d’isoler un bâti ancien humide, qui préfèrera un matériau respirant, contrairement au polystyrène qui ne l’est pas.

Son utilisation première est l’isolation du plancher sous dalle. Cependant, on le retrouve également pour isoler efficacement des murs, des rampants, une toiture ou des combles, avec, dans tous les cas, une facilité de mise en œuvre et de pose incomparable. Les panneaux et plaques de PSX, comme ceux et celles de PSE, sont légers, faciles à découper et à poser.

Pour être complet, il est important de rappeler que le polystyrène de tous types est un matériau inflammable dont la combustion dégage des vapeurs toxiques et qu’il se dégrade au contact d’une source de chaleur. Son usage semble donc être à déconseiller dans le cadre de l’isolation d’une maison à ossature bois.

De plus, à l’instar du polystyrène expansé, le polystyrène extrudé n’apporte aucun bénéfice en matière d’isolation acoustique ou phonique. Si les bruits produits par des voisins ou par l’environnement proche de votre maison sont une véritable problématique pour vous, il est préférable d’envisager l’utilisation d’isolants naturels, tels que la ouate de cellulose, le liège ou la laine de bois.

Nous vous recommandons ces autres pages :