Quel matériau s’adapte le mieux à l’isolation phonique ?

Se sentir bien dans une maison ou un appartement ne dépend pas que d’une bonne isolation thermique. Un environnement calme et sans bruit a son importance, encore plus si vous vivez dans une maison mitoyenne ou en appartement. Heureusement, bon nombre d’isolants reconnus pour leur performance thermique se montrent aussi efficaces d’un point de vue phonique. Alors, si vous vous demandez comment choisir les bons matériaux isolants, nous vous donnons ci-après tous les critères à prendre en compte.

Quel est le matériau le plus isolant phoniquement ?-1

Qu’est-ce que l’isolation phonique ?

Également appelée isolation acoustique, l’isolation phonique a pour objectif de freiner la propagation des bruits dans une maison. Pour ce faire, il convient tout d’abord d’isoler les ouvertures directes (fenêtres, vitrages), qui apportent des bruits extérieurs « aériens ». Chaque paroi de la maison (portes, murs et cloisons) propage également des bruits aériens (musique, télévision, etc.) et nécessite une isolation phonique. Enfin, on amortit les bruits « d’impacts », comme les bruits de pas, en isolant les planchers. Concernant le choix de l’isolant phonique, l’idéal reste de concilier une bonne isolation phonique avec une isolation thermique de qualité.

Isolation phonique : la règlementation

Avant 1970, aucune loi n’intervenait sur le plan acoustique. L’Union européenne règlemente les performances phoniques depuis cette date et fixe les niveaux sonores maximums des logements, afin d’atteindre un confort acoustique convenable. L’arrêté connaît une modernisation en janvier 2000. Il stipule des niveaux sonores idéals de 35 décibels (dB) dans les pièces principales. Un locataire qui souffre de nuisances sonores à cause d’une mauvaise isolation de son habitation peut lancer une procédure judiciaire contre son propriétaire. Mieux vaut donc se plier aux règles et procéder à l’isolation phonique d’une maison ou d’un appartement !

Comment fonctionne l’isolation phonique ?

Une bonne isolation phonique dépend de l’épaisseur de la paroi. Plus elle est épaisse, plus la paroi stoppe les bruits. Néanmoins, lorsque la paroi ne s’avère pas assez massive, on pose une isolation phonique. C’est le principe « masse-ressort-masse » que l’on met alors en œuvre : entre deux parois s’installe un ressort. Celui-ci peut être de l’air, comme dans le double vitrage des fenêtres, ou un isolant. Le choix se tourne plutôt vers un isolant souple, car il absorbe plus facilement les bruits. L’adage utilisé pour une paroi prévaut également sur les isolants : plus ils sont épais, mieux ils retiennent les ondes sonores.

Isolation phonique : les parties de la maison à isoler

L’isolation acoustique concerne la quasi-totalité des parois de la maison.

  1. Les fenêtres s’isolent par l’intermédiaire du double vitrage ou du vitrage feuilleté acoustique. Ensuite, elles se calfeutrent avec la pose d’un joint.
  2. Les portes protègent mal des bruits du fait de leur faible masse. La pose de joints périphériques demeure possible, mais certains ponts phoniques comme le trou de la serrure restent difficiles à traiter. L’unique solution consiste à épaissir la porte à l’aide de panneaux de plâtre ou d’un bloc-porte acoustique.
  3. Les murs et cloisons, sur lesquels trois types d’installations peuvent s’employer. Soit par panneaux, constitués d’un côté collant applicable au mur, d’un autre en plâtre et d’un isolant phonique au centre. Là encore, plus l’isolant est épais, plus l’isolation phonique se révèle efficace. Soit, les panneaux se posent sur une ossature en bois ou en métal à distance du mur. L’espace entre les panneaux et le mur se remplit d’isolant phonique, puis une plaque de plâtre protège le tout. Enfin, la dernière solution consiste à isoler par une contre-cloison en brique ou en béton. L’isolant s’insère entre le mur originel et la nouvelle cloison.
  4. Les planchers intermédiaires s’isolent soit par le plancher, soit par le plafond. Ce type d’isolation phonique lutte principalement contre les bruits de pas. En premier lieu, la pose d’un revêtement adéquat (moquette, tapis) atténue les bruits d’impacts. Néanmoins, les bruits aériens (voix, musique) le traversent. Dans ce cas, on peut isoler grâce à une sous-couche d’isolant phonique sous le plancher. Par le plafond, l’isolation se réalise avec l’installation d’un isolant, puis d’un faux plafond.

Quel est le matériau le plus isolant phoniquement ?-2

Les meilleurs isolants phoniques

La laine minérale et la laine naturelle offrent une isolation phonique maximale. En revanche, la laine en matière synthétique (polystyrène, polyuréthane) se montre totalement impuissante face aux bruits. Le choix des matériaux isolants phoniques dépend de plusieurs critères :

  • l’endroit à isoler (plafond, mur, sol, toiture) ;
  • la façon d’isoler (par l’intérieur ou par l’extérieur) ;
  • la superficie à isoler ;
  • le budget d’isolation.

Isolation phonique : les matériaux minéraux

La laine minérale propose de grandes performances thermiques et phoniques. Elle atténue les bruits aériens et les bruits d’impacts, même avec une épaisseur assez mince.

La laine de verre apparaît comme le matériau de la catégorie le plus efficient pour l’isolation acoustique. Elle possède en effet une grande densité afin de capter les bruits. Très efficace et peu onéreuse, c’est l’isolant le plus vendu au monde. De plus, la laine de verre s’utilise aussi bien pour le sol, les murs, le plafond et la toiture ! Autre avantage, elle se montre totalement ininflammable en raison de sa composition minérale. En général, elle se présente sous forme de panneaux isolants semi-rigides. Mais la laine de verre se trouve également en rouleaux et en vrac.

La laine de verre requiert une attention particulière au moment de son installation. Elle a tendance à craindre l’humidité, c’est pourquoi l’ajour d’un pare-vapeur s’avère nécessaire. Hormis cette faiblesse, la laine de verre jouit d’une grande longévité : elle est imputrescible et n’attire pas les rongeurs et les insectes. Seul bémol, elle dispose d’un bilan en énergie grise assez mauvais. La laine de verre reste néanmoins recyclable et ses belles performances en isolation thermique permettent d’importantes économies d’énergie.

Isolation phonique : les matériaux d’origine naturelle

Écologiques, les isolants phoniques naturels connaissent de plus en plus de succès auprès des acheteurs. La plupart obtiennent des performances aussi élevées que les isolants minéraux, tant sur le plan acoustique et thermique.

Trois isolants naturels figurent parmi les meilleurs d’un point de vue phonique :

  • la fibre de coco, malheureusement peu disponible sur le marché ;
  • le liège naturel ;
  • la ouate de cellulose.

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose se fabrique à partir du recyclage du papier. L’isolant reçoit ensuite un traitement ignifuge, anti-insecte et anti-rongeur. En plus de proposer une très bonne isolation thermique, elle régule l’humidité. Enfin, la ouate de cellulose isole efficacement du bruit. Vendue en vrac, elle assure une isolation acoustique à 41 dB, alors qu’elle affaiblit l’acoustique jusqu’à 39 dB en panneaux. Ainsi, elle se montre idéale pour isoler les combles perdus, mais aussi les murs et le plancher. En revanche, la ouate de cellulose demeure sensible au tassement. Il faut donc prévoir une bonne densité lorsqu’elle est insufflée en vrac. En panneaux, le matériau ne se tasse pas.

Le liège naturel

Autre isolant écologique, le liège se présente en vrac ou en panneaux. Ce matériau sert à isoler les combles, la toiture, le plancher et les murs. Il montre les mêmes performances phoniques et thermiques que la ouate de cellulose. Cependant, le liège s’avère complètement insensible à l’eau. De plus, il est à 100 % écologique. Contrairement à d’autres isolants naturels, le liège n’utilise aucun liant chimique. D’ailleurs, le liège expansé n’en a nullement besoin ! Cependant, ces qualités se reflètent sur son prix, plus élevé que ceux des autres isolants.

Les besoins en isolation phonique diffèrent d’un logement à un autre. Prenez donc le temps d’évaluer vos critères de choix en amont !

Nous vous recommandons ces autres pages :