Revêtement de terrasse : la pose des lames en bois composite

Avoir une belle terrasse contribue au standing d’une maison. Mais outre ce côté esthétique tant recherché, une terrasse apporte un gain de surface habitable considérable, notamment durant les beaux jours.

C’est pourquoi votre terrasse doit être fonctionnelle, pratique et résistante aux assauts de la vie quotidienne. Les lames de bois composites constituent un compromis de choix, car elles sont très résistantes dans le temps et ne nécessitent aucun entretien particulier. De plus, une lame cassée est facilement remplaçable, contrairement au dallage. En outre, leur pose est simple et peut être réalisée sur dalle béton ou sol nu.

Néanmoins, quelques étapes sont indispensables lors de la pose de la terrasse afin de garantir la solidité et la qualité de l’installation. C’est pourquoi nous avons réalisé ce guide pour savoir comment installer une terrasse en composite simplement et durablement.

Comment poser les lames composite de terrasse ? -1

Les prérequis avant de poser une terrasse en bois composite

Quelques informations indispensables sont à connaître, et cela avant même de vous lancer dans vos travaux de construction ou de rénovation de votre terrasse. Il s’agit avant tout d’une question de sécurité et/ou de pérennité de votre installation.

Respecter un temps d’acclimatation indispensable

Tout d’abord, il ne faut pas poser une terrasse composite le jour de son achat. En effet, le bois composite est un produit sensible à son environnement, et surtout à la température. Ainsi, il est nécessaire de laisser aux lames de bois le temps de s’acclimater à leur nouvel environnement, notamment si elles ont été achetées en ligne à l’autre bout de la France ou stockées en entrepôt. Pour cela, laissez les paquets de lames ouverts en extérieur au moins 48 heures.

Pour ces mêmes raisons, il est recommandé de poser des lames composites à température « ambiante », c’est-à-dire un temps ni trop froid, ni trop chaud. En effet, le bois composite est un produit élastique qui se dilate ou se contracte selon les conditions climatiques. Loin d’être un inconvénient, cette caractéristique lui confère sa solidité et sa résistance. Le mieux est de poser les lames composites à une température de 18 à 20 °C pour un taux d’humidité situé entre 70 et 80 %.

Bien choisir ses produits pour une terrasse composite

Outre le fait de sélectionner des lames de terrasse en bois composite adaptées à votre projet, il convient de bien choisir les produits de pose. Ainsi, il est conseillé de poser des lames composites sur des lambourdes de même marque. Chaque fabricant possède sa recette de fabrication et les formulations peuvent varier d’une marque à l’autre.

Rappelons que le bois composite n’est pas un bois naturel, mais un produit de synthèse constitué à partir de déchets de bois, d’une résine plastique et de produits chimiques de traitement (antifongique par exemple) ou de teinte. Ainsi, les teneurs ne sont pas semblables d’une marque à l’autre.

De même, bien qu’il soit tentant de réaliser quelques économies, ne négligez pas l’importance du lambourdage. Les lambourdes représentent la structure de la terrasse, elles assurent la stabilité et la solidité de votre installation. Il convient alors :

  • de respecter un entraxe maximum (espacement entre deux lambourdes) ;
  • de faire un double lambourdage en fin de lame (chaque extrémité de lame doit reposer sur sa propre lambourde) ;
  • de ne pas utiliser de lambourdes en bois composite pour une pose sur plot, mais uniquement pour une pose sur sol solide (dalle en béton ou ancienne terrasse) ;
  • de choisir des lambourdes en aluminium ou en bois naturel pour une pose sur plot ;
  • de respecter une pente minimale de 5 % pour l’évacuation des eaux de pluie.

Bien entendu, la lecture de la notice de pose et des recommandations du fabricant est vivement recommandée. Néanmoins, voyons quelles sont les grandes étapes de la pose d’une terrasse en bois composite.

Comment poser les lames composite de terrasse ? -2

Les grands principes de la pose d’une terrasse en bois composite

Fort des prérequis précédemment énumérés et des recommandations du fabricant, vous allez enfin pouvoir vous lancer dans vos travaux de terrasse. La pose d’une terrasse composite se constitue de 2 à 3 étapes selon la nature du sol.

La préparation du sol d’accueil de la terrasse composite

Cette étape vous concerne seulement si vous prévoyez de poser votre terrasse sur un sol en terre, contrairement à une pose sur sol dur (dalle en béton ou ancienne terrasse). L’idée est de permettre au sol de supporter le poids de la terrasse (plusieurs centaines de kilos, voire deux tonnes selon la surface et le produit de revêtement choisi).

Pour cela, vous devez procéder au terrassement du sol (creusage) sur une profondeur suffisante pour récupérer un sol de terre compacte. Il faut compter au minimum 15 cm, mais cette donnée peut varier selon la nature des sols de votre région.

Vous pouvez alors choisir de couler une dalle en béton ou bien de poser votre terrasse sur des plots. Il s’agit d’accessoires en plastiques fixes ou réglables en hauteur (ce qui permet d’ajuster le niveau de la terrasse).

Dans le cas d’une pose sur plot, il convient d’appliquer un géotextile afin d’éviter la pousse de végétation, puis de réaliser un lit de sable ou de gravier.

La pose des lambourdes d’une terrasse composite

Les lames de bois composite sont à poser sur une structure composée de lambourdes. Les lambourdes assurent la planéité des lames et les isolent du sol pour une bonne ventilation et l’évacuation de l’eau.

Il faut poser les lambourdes dans le sens inverse des lames, dans la longueur pour une pose de lames dans la largeur par exemple. Comme nous l’avons mentionné, un espacement maximum (entraxe) doit être respecté en fonction de la surface de pose et des produits utilisés. L’entraxe maximum est généralement de 35 cm.

Les lambourdes sont à poser soit sur la dalle de béton (à l’aide de platines de fixation, de chevilles à frapper et de vis) ou sur les plots. Chaque extrémité de lambourde doit reposer sur un plot (clips de fixation ou vis). À noter qu’il est recommandé de conserver un espace de dilatation d’au moins 1,5 cm entre chaque extrémité des lambourdes, ou 2 à 3 cm entre la lambourde et le mur de la maison.

Enfin, nous vous recommandons de commencer par faire le lambourdage périphérique (le cadre), puis le lambourdage intérieur.

La pose des lames de terrasse

Il est recommandé de commencer à poser les lames à partir d’un angle ou du mur de la maison, et de remonter vers l’extérieur de la terrasse. Dans le cas d’un angle, posez la première lame à environ 2 cm du mur (sur la longueur de la lame) et l’extrémité de la lame à 3 cm du mur.

Deux types de fixation sont possibles selon la marque :

  • la fixation visible par des vis inox à chaque extrémité, auquel cas nous vous conseillons de fraiser le trou de perçage (avant de visser) afin que la vis s’insère dans la lame pour un rendu de meilleure qualité ;
  • la fixation invisible à l’aide de clips de fixation à insérer dans l’épaisseur de la rainure de la lame et au milieu de sa longueur.

Durant cette étape, veillez à conserver un espace de dilatation suffisant entre deux lames composites.

Une fois la pose des lames effectuées, il ne reste plus qu’à réaliser la finition pour enfin pouvoir profiter de votre terrasse. Pour cela, il existe plusieurs de types de produits permettant de cacher les débuts (ou fins) de rangées, comme les baguettes de finition en aluminium. Vous pouvez aussi choisir de poser des cornières de finition en bois selon l’effet recherché.

Rappelons que ces conseils ne prévalent en rien sur les recommandations de pose fournies par le fabricant.

Nous vous recommandons ces autres pages :