Pourquoi et comment choisir une lame de terrasse composite ?

La lame composite est un matériau dont l’usage est de plus en plus en vogue dans le bâtiment. De par son design moderne et épuré, il convient à la réalisation de certains aménagements extérieurs, dont notamment les plages de piscine et les terrasses.

Cependant, si le processus d’installation d’une terrasse en composite est la préoccupation de la plupart des consommateurs, beaucoup s’intéressent également au type de lame de terrasse composite qu’il faut choisir, puisqu’il en existe plusieurs variétés. Quelles sont alors les particularités d’une lame de terrasse composite ? Comment faire le choix du modèle adéquat ? Découvrons plus en détails la lame de terrasse composite, et les éléments à prendre en compte pour faire son choix.

Quelle lame de terrasse composite choisir ? -1

Particularités de la lame de terrasse composite

La lame de terrasse composite est un revêtement constitué essentiellement de bois composite, une alternative au bois naturel.

Les variantes de la lame de terrasse composite

L’association de farine de bois et de polychlorure de vinyle (PVC) ou du polyéthylène, que constitue la lame de terrasse composite, permet de créer des planchettes utilisées à plusieurs fins. Entre autres usages, on distingue les aménagements de terrasses, de balcons, d’espaces de détente, ou encore de plages de piscine.

Par ailleurs, on compte plusieurs déclinaisons du matériau à savoir :

  • la lame alvéolaire, composée d’alvéoles qui se dilatent ;
  • la lame pleine, facile à poser et imitant le bois massif.

Les atouts de la lame de terrasse composite

La lame de terrasse composite est prisée à cause de ses nombreux atouts.

La robustesse

Le matériau tient sa grande résistance du bois composite, un matériau imputrescible et très étanche. Il immunise la lame contre l’eau, l’invasion des insectes nuisibles, des champignons et contre d’autres types d'agressions. Par ailleurs, elle se montre particulièrement résistante face aux chocs et aux taches.

La durabilité

La durée de vie d’une lame de terrasse composite varie entre 25 et 30 ans. Cette longévité rappelle celle du bois exotique, un matériau connu pour être l’un des plus durables.

La facilité d’entretien

À l’opposé du bois naturel et d'autres matériaux qui exigent des traitements particuliers, la lame de terrasse composite offre un mode d’entretien assez facile. Il n'y aura guère besoin d’huile, de saturateur ou de produits de nettoyage spécifiques pour le maintenir en bon état. Un coup de balai et le passage d’une serpillère imbibée d’eau savonneuse suffisent très souvent à lui redonner de l’éclat.

La sécurité

Quand on ne veut pas prendre le risque d’habiller sa terrasse d’un revêtement glissant, la lame en composite se présente comme une bonne alternative. Même mouillée, elle garde ses propriétés antidérapantes. Les chutes sont donc peu probables. De plus, la surface lisse de la planche ne présente ni échardes ni fissures.

Le côté écologique

À l’heure actuelle où l’urgence est à la préservation de l’écosystème, les matériaux respectueux de l’environnement sont des produits de premier choix. La lame composite convient assez bien à cet idéal, puisque la plupart des modèles du matériau sont recyclables, et contiennent jusqu’à 80 % de déchets de bois.

Quelle lame de terrasse composite choisir ? -2

Les critères de choix d’une lame de terrasse composite

Il existe plusieurs variétés de lames de terrasse composite, et c’est ce qui peut rendre le choix beaucoup plus compliqué. Certains critères permettent tout de même de bien choisir sa lame composite.

Le côté esthétique

L’aspect visuel de la lame est le premier repère qui doit guider tout choix du matériau. Le meilleur modèle du matériau est celui capable d’apporter l’esthétique recherchée pour la terrasse. Elle doit de ce fait être exempte de toutes irrégularités, et ne présenter ni reliefs ni cavités.

La pigmentation

Pour augmenter ses atouts décoratifs, des couches de pigments sont appliquées au matériau. Toutefois, pour avoir une lame de terrasse composite aux coloris plaisants et durables, il est recommandé d’opter pour les modèles de la « nouvelle génération ». Ces derniers sont pour la plupart protégés par une couche en polymère, une astuce pour conserver les nuances de la lame.

La solidité

Même si la robustesse est une qualité intrinsèque au bois composite, tous les modèles de lame ne garantissent pas la même résistance. Pour s’assurer d’avoir le modèle le plus solide, on peut en gratter légèrement la surface avec l’ongle. Si ce grattage crée des rayures, il y a de quoi s’interroger sur la solidité de la lame. En effet, si un léger coup d’ongle parvient à y laisser des traces, les pieds de chaises et les semelles de chaussures risquent d’y causer plus de dégâts.

La teneur en bois de la lame

La lame de terrasse composite doit toutes ses qualités aux essences qui la composent. Ces dernières, le bois ou autres fibres naturelles, en sont donc les principaux constituants. Ils doivent cependant être utilisés selon un dosage raisonnable.

À noter que de nombreux fabricants utilisent plus de bois qu’il n’en faut. En conséquence, la lame se grise, se gonfle, se déforme, et est plus vulnérable à l’humidité. Il est donc important de se renseigner sur la composition en bois. Pour information, la teneur adéquate est d’environ 2/3 de copeaux de bois, et de 1/3 de polyéthylène.

La forme des alvéoles

Quand on opte pour une lame de type alvéolaire, la forme des alvéoles est un critère sur lequel il faut se pencher. Le meilleur choix reste celui du modèle dont les alvéoles sont nettes et régulières.

La provenance de la lame

Avant d’être importées en Europe dans les années 2000, les premières versions de lames de terrasse composite ont été développées aux États-Unis. Ainsi, les modèles venus d’Amérique du Nord font partie des meilleurs sur le marché. Toutefois, certains fabricants européens et français ont fini par se spécialiser dans la production et la commercialisation de la lame de terrasse composite.

Entre les modèles importés et ceux produits localement, le choix revient donc à l’acheteur, même si le choix des modèles produits sur le terroir reste tout de même avantageux, en ce qui concerne le bilan carbone et l’économie.

La certification

Ce critère qui atteste de la qualité de la lame n’est pas négligeable quand vient le moment de choisir. Les labels et certifications sont notamment apposés sur les lames dont la farine de bois est durable et écologique. Les labels FSC et PEFC sont bien connus dans le milieu. L’insigne « Origine France Garantie » reste également l’un des meilleurs indicateurs de qualité.

Le prix

Le critère de coût est loin d’être un détail. De manière évidente, le prix de la lame de terrasse composite varie d’un fabricant à un autre, et est conditionné par la qualité et l’origine. Mais généralement, il faut compter entre 20 et 150 € par mètre carré.

Nous vous recommandons ces autres pages :