Que cherchez vous ?

Panneau de doublage PREGYTHERM™ - long. 2,5m x larg. 1,2m x ep. 10+60mm - R = 1,75 Siniat
Panneau de doublage PREGYTHERM™ - long. 2,5m x larg. 1,2m x ep. 10+60mm - R = 1,75 Siniat
À partir de

Le prix est susceptible de changer en fonction de l’endroit où vous vous trouvez, en ajoutant votre adresse de chantier vous garantissez l’affichage des prix définitifs de votre commande.

25,84 € TTC
Prix à l’unité 25,84 €
Comparer Comparer
PRÉGYTHERM™ - long. 2,5m x larg. 1,2m x ep. 10+60mm - R = 1,75 Siniat

Nos marques

L’isolation des murs intérieurs : quels intérêts et quels matériaux ?

En France, plus de 7 millions de logements sont mal isolés, soit l’équivalent d’un logement sur cinq. Un logement mal isolé comporte des ponts thermiques laissant entrer le froid en hiver et la chaleur en été, entraînant une forte consommation énergétique : un tel logement est qualifié de « passoire énergétique » ou de « passoire thermique ».

Dans 25 % des cas, la surconsommation d’énergie s’explique par la mauvaise isolation des murs. Pour y remédier, il existe deux grandes techniques d’isolation des murs : l’isolation par l’intérieur ou l’isolation par l’extérieur. Découvrez dès à présent quels sont les intérêts, les matériaux et les procédés liés à l’isolation des murs intérieurs.

Pourquoi l’isolation des murs par l’intérieur est-elle importante ?

La recherche d’économies et la réduction de l’empreinte énergétique

Bien isoler ses murs intérieurs, c’est d’abord s’assurer de réduire ses dépenses énergétiques au quotidien et d’ainsi réaliser des économies sur les factures d’énergie. Dans la plupart des cas, les déperditions thermiques coûteuses sont liées au fonctionnement important des chauffages qui s’avère inutile en raison de l’entrée constante du froid dans la maison. En outre, l’isolation des murs par l’intérieur a un rapport prix-performance plus intéressant que celui de l’isolation par l’extérieur.

Quant à l’empreinte énergétique et les émissions de gaz à effet de serre liées à une habitation, il faut se référer au diagnostic de performance énergétique (DPE) qui permet de quantifier ces éléments. Un logement est considéré comme passoire thermique lorsque son étiquette énergie le situe entre F et G. L’isolation des murs est donc une étape vers la préservation des ressources par la réduction de la consommation d’énergie des foyers français, qui n’a jamais été aussi élevée qu’à présent.

L’amélioration du confort et de la qualité de vie

Outre l’aspect économique, une bonne isolation de la maison assure un meilleur confort en été comme en hiver en évitant les variations de température et l’humidité. En été, l’isolation permet de maintenir l’air frais à l’intérieur, tandis qu’en hiver elle permet de conserver la chaleur produite par les chauffages.

L’isolation des murs intérieurs avec un isolant adapté garantit un confort thermique, mais aussi un confort acoustique. L’isolation phonique est un élément indispensable à la qualité de vie, réduisant considérablement les bruits extérieurs et intérieurs à la maison pour une intimité optimale au sein du foyer.

Comment bien choisir sa solution d’isolation pour murs intérieurs ?

Le choix d’une solution d’isolation des murs par l’intérieur repose principalement sur :

  • la configuration des murs (parois planes, contre-cloisons, etc.) et des possibles complications (présence de câbles électriques, de canalisations, etc.) ;
  • la fixation d’objectifs thermiques à atteindre, il faudra alors prendre en compte la résistance thermique, la conductivité thermique et l’épaisseur propres à chaque matériau ;
  • le type de chauffage installé dans la maison ;
  • les convictions personnelles des membres du foyer (isolant naturel, écologique, biosourcé, etc.) ;
  • l’utilisation d’un produit isolant marqué CE (conformité européenne) et certifiés par l’Association pour la certification des matériaux isolants (ACERMI).

Ce choix se fait à l’issue de l’évaluation de la consommation énergétique du logement (DPE) effectuée par un professionnel agréé. Cette évaluation permet d’identifier les possibilités d’isolation des murs par l’intérieur d’une maison neuve ou d’une maison rénovée.

Il existe plusieurs techniques d’isolation des murs par l’intérieur, parmi lesquelles :

  • l’isolation par application sous ossature métallique ou en bois pour les murs abîmés ;
  • l’isolation par application directe de panneaux sur le mur, à condition qu’il soit doté de membranes pare-vapeur ;
  • l’isolation par doublage collé des contre-cloisons (notamment des plaques de plâtre) : une contre-cloison est une cloison qui se place devant une autre, avec un espace entre ces deux cloisons pour y placer l’isolant ;
  • l’isolation projetée, idéale pour les murs présentant des défauts de planéité.

Le choix de l’isolant et celui de la technique d’isolation sont étroitement liés, puisque certaines techniques sont uniquement réservées à un certain type d’isolant, notamment en fonction de son épaisseur, de son conditionnement et de sa compatibilité avec le mur à isoler.

Quels sont les différents matériaux pour l’isolation des murs intérieurs ?

Un isolant pour murs intérieurs peut se présenter sous la forme de panneau (panneau de doublage ou panneau simple), de plaque, de feutre ou de rouleau. Les différents isolants disponibles sur le marché sont regroupés en plusieurs catégories.

Les isolants minéraux

Il s’agit du type d’isolant le plus utilisé pour l’isolation intérieure. Léger et souple, un isolant d’origine minérale est également incombustible. Parmi ces isolants, on retrouve le panneau isolant en laine de verre ainsi que le panneau isolant en laine de roche.

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques ou pétrochimiques sont constitués de plastique alvéolaire d’origine organique. Outre leurs excellentes propriétés thermiques, ces isolants sont légers et fins : ils sont moins encombrants et n’empiètent que très peu sur la surface habitable une fois installés sur le mur. Les principaux isolants synthétiques sont :

  • le polyuréthane (PU) et le polyisocyanurate (PIR) ;
  • le polystyrène expansé (PSE), produit à partir de billes de polystyrène réchauffées à la vapeur d’eau ;
  • le polystyrène extrudé (XPS), produit à partir de billes de polystyrène mélangées avec un agent gonflant ;
  • le polystyrène graphité, un polystyrène dans lequel sont incorporées des particules de graphite.

Les isolants naturels

Malgré leur durée de vie limitée, les isolants naturels sont intéressants pour le respect de l’environnement et pour la bonne gestion de l’humidité. Ils sont couramment utilisés pour l’isolation sous des ossatures en bois. Parmi les isolants naturels, on retrouve :

  • la laine de bois ;
  • l’ouate de cellulose, produite à partir de papier recyclé ;
  • les silicates de calcium, issus de la chaux et de la silice.

Quel budget prévoir pour l’isolation des murs intérieurs ?

Le budget à prévoir pour l’isolation des murs par l’intérieur dépend principalement du prix des matériaux. Le prix d’un isolant varie selon son épaisseur, sa résistance thermique, sa conductivité thermique (exprimée par le coefficient lambda), son conditionnement ou encore ses dimensions.

L’avantage avec l’isolation des murs par l’intérieur, c’est qu’il est tout à fait possible de bénéficier d’aides financières qui vont réduire le coût total du projet d’isolation des murs intérieurs.