Les principes de l’isolation du parquet

Vous venez d’acheter ou de louer une maison ou un appartement, et vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation pour améliorer votre confort et réduire le montant de votre facture d’énergie. Vous songez déjà à l’installation de votre chaudière haute performance, à vos appareils de chauffage écologiques peu énergivores qui diffuseront une température homogène dans toutes vos pièces de vie sans faire exploser vos dépenses énergétiques. Un autre volet doit être abordé pendant vos travaux de rénovation : l’isolation de votre logement. Les artisans et vos amis spécialistes de la rénovation de l’habitat vous parleront de plâtre et de laine de verre pour isoler les cloisons contre les bruits extérieurs et ceux produits au sein de l’immeuble, de chanvre et de fibre de bois pour optimiser l’isolation du toit et des combles. Savez-vous quels sont les meilleurs isolants pour un sol avec revêtement en parquet ? Focus sur les meilleurs matériaux et leur installation pour bien isoler vos planchers en parquet.

Les principes de l'isolation du parquet-1

L’importance d’une bonne isolation thermique et phonique des sols

Bien isoler le sol de son logement est fondamental pour augmenter la qualité de vie des occupants de l’habitation et maîtriser davantage sa consommation d’énergie. Tandis que l’isolation des planchers dans une maison est principalement thermique, autrement dit pour préserver au maximum la chaleur dans les pièces, l’isolation du sol dans un appartement a également clairement une finalité acoustique. Si les parois, les sols et les plafonds d’un immeuble ne renferment pas des matériaux isolants efficaces, ils ne freineront pas bien la propagation des bruits aériens ou provenant de la rue, des appartements voisins, de l’ascenseur, des couloirs et des autres zones communes du bâtiment. Ce manque de confort peut altérer considérablement votre quotidien et la qualité de votre sommeil, augmenter votre irritabilité et générer des problèmes de voisinage difficiles à résoudre. L’isolation phonique et thermique des planchers est par conséquent un point trop souvent négligé à prendre en considération au moment de réaliser ou de confier des travaux de rénovation énergétique à un artisan.

Les différents types de parquet

Le parquet massif est le parquet le plus noble, celui que l’on trouve dans les logements anciens. Ce revêtement de haute qualité se distingue par son élégance, son aspect brillant et sa grande longévité (sa durée de vie peut atteindre 100 ans). La longueur des lames varie en général entre 3 et 6 mètres, pour une épaisseur moyenne de 60 mm. Le bois de teck est l’une des meilleures essences proposées.

Le parquet contrecollé, constitué dans la majorité des cas de bois de bouleau ou de pin, comporte trois couches. Il est plus économique et silencieux que le parquet massif. Les lames sont de petite taille et collées entre elles.

Très en vogue, le parquet stratifié est un revêtement qui imite le bois, mais qui est en réalité un revêtement recouvert de papier peint sur lequel repose une couche de résine. Il est beaucoup plus économique que le parquet massif et stratifié, raison pour laquelle il est très recherché par les budgets limités. Il est en revanche fragile, et sa longévité est inférieure.

Les principes de l'isolation du parquet-2

Quel est le meilleur isolant pour un sol en parquet ?

Si vous faites bâtir votre maison, la question de l’isolation des planchers doit être posée avant le début de la construction de votre habitation. Si vous désirez installer un revêtement en parquet dans votre salon, dans vos chambres et votre couloir, la pose d’une sous-couche devra être posée entre la chape de béton et les lames de parquet. Une sous-couche spécialement prévue pour protéger vos planchers contre les déperditions de chaleur et les bruits extérieurs. Pour ce revêtement spécial, vous avez le choix entre plusieurs matériaux :

  • la laine de verre ;
  • le liège ;
  • la mousse polyéthylène ;
  • la fibre de bois ;
  • le polystyrène expansé.

La laine de verre, isolant économique et efficace

Obtenue en mélangeant du verre recyclé avec du sable, la laine de verre est un excellent isolant thermique et acoustique. On la trouve surtout au sein des cloisons, mais peut trouver aussi sa place dans les sols en parquet. Il s’agit d’un matériau accessible et abordable, très facile à poser. Une sous-couche en laine de verre peut être posée sous un parquet cloué ou flottant. Autre grand avantage de la laine de verre : elle s’adapte mieux que les autres matériaux aux sols irréguliers.

Le parquet liégé, solution parfaite pour les étages

Si vous vivez dans une maison à deux ou trois étages, privilégiez le liège pour les planchers en parquet situés aux étages supérieurs. Le liège assure une excellente isolation phonique, et affectionne plutôt les sols plats. Le revêtement liégé peut être posé sous un parquet cloué, flottant ou collé.

La mousse polyéthylène, matériau résistant à la chaleur

La mousse polyéthylène, utilisée surtout sous les parquets flottants, possède un atout très intéressant : elle peut être installée sous le parquet sans devoir nécessairement retirer l’ancien revêtement. Pour cette raison, cet isolant est à envisager sérieusement si vous menez à bien des travaux de rénovation pour améliorer l’isolation thermique et acoustique de votre logement. Par ailleurs, cette sous-couche résiste bien à la chaleur.

La fibre de bois, matériau écologique et recyclable

Si vous avez l’esprit écolo et désirez vous mettre au vert, tournez-vous vers la fibre de bois. Ce matériau recyclable offre une très bonne protection contre les bruits, et possède en outre une excellente propriété thermique. Cet isolant préfère les parquets flottants, et peut corriger les légères irrégularités inférieures à 3 mm.

Le polystyrène expansé protège les sols des impacts et de l’humidité

Adapté aux parquets cloués et flottants, le polystyrène expansé est un revêtement très intéressant pour protéger vos planchers des chocs et de l’humidité. Comme la fibre de bois, ce matériau offre une bonne isolation phonique dans les pièces d’une maison situées à l’étage.

Vous avez choisi le type de parquet et le revêtement qui améliorera l’isolation phonique et thermique de vos planchers ? Contactez plusieurs artisans et demandez-leur un devis détaillé de leurs travaux avant de faire votre choix. Dites-leur clairement vos envies, les caractéristiques de votre logement et le budget dont vous disposez. Invitez-les à vous orienter vers tel ou tel type de parquet, et demandez-leur de vous envoyer des photos des sols en parquet qu’ils ont posés dans d’autres logements similaires au vôtre. Tournez-vous uniquement vers les artisans reconnus garants de l’environnement (RGE) afin d’avoir accès à une ou plusieurs aides financières. Vous désirez aller plus loin ? Renseignez-vous sur les techniques et les matériaux appropriés pour une bonne isolation des cloisons, des fenêtres, de la toiture et des combles.

Nous vous recommandons ces autres pages :