Comment carreler correctement un receveur de douche ?

S’il y a un endroit de la maison où poser du carrelage apparait comme une évidence, c’est bien dans la salle de bains. En effet, l’étanchéité et la résistance à l’eau du carrelage en font un revêtement de finition particulièrement adapté aux salles d’eau. Il n’y a donc rien d’étonnant dans le fait de trouver du carrelage dans une douche traditionnelle, une douche italienne ou sur les murs entourant une baignoire.

À l’heure où de plus en plus de Français font le choix d’effectuer eux-mêmes divers travaux de finition, il est important de rappeler que ces travaux répondent à des règles techniques qu’il est toujours indispensable de suivre à la lettre pour garantir la réussite de l’ouvrage et sa durabilité dans le temps.

Ceci étant d’autant plus important lorsqu’il s’agit d’une douche, puisque toute erreur, même invisible, peut se traduire par une fuite et un dégât des eaux dans la salle de bains, endommageant le sol ou les murs. Voici donc nos conseils pratiques pour carreler correctement un receveur de douche et éviter les problèmes les plus courants.

Comment carreler un receveur de douche-1

Les receveurs de douche

Avant de détailler la pose de carrelage dans une douche, il est primordial de rappeler que la première étape de la création d’une douche classique fermée ou italienne est la pose du bac ou receveur de couche. Nul besoin d’évoquer ici la solution de la cabine de douche intégrale, car la conception de ce produit monobloc prêt à poser n’oblige pas l’utilisation d’un revêtement de finition, à fortiori du carrelage.

Deux options se présentent donc : le receveur à poser pour une douche classique et le receveur prêt à carreler pour une douche italienne. La création d’une douche italienne ne pose pas de problème particulier en construction neuve, mais peut s’avérer techniquement impossible ou très compliquée en rénovation. Il est donc indiqué de faire appel aux conseils et aux services d’un professionnel avant de se lancer dans un projet de douche italienne dans une salle de bains ancienne.

Dans les deux cas, douche classique ou douche italienne, l’installation du receveur doit être irréprochable. Pour ce qui est de la maçonnerie, une pose bien effectuée permet de partir sur une base saine qui facilitera la suite des travaux. Concernant la plomberie, il est évident que l’étanchéité du système d’évacuation de l’eau doit être parfaitement assurée, sous peine de constater un mauvais écoulement de l’eau au niveau de la bonde ou du siphon, ou pire, une fuite d’eau sous le bac de douche.

Comment carreler une douche traditionnelle ?

Avant la pose du carrelage, une douche traditionnelle prend l’aspect d’un receveur posé au sol et entouré de murs en plaques de plâtre hydrofuge, laissant apparaitre les deux trous indispensables à l’alimentation en eau chaude et en eau froide sur l’un des murs. Une étape de préparation des travaux est primordiale pour mener à bien ce type de projet, qui ne doit pas laisser de place à l’improvisation, à commencer par la préparation du matériel.

Le matériel indispensable

Le matériel et les outils nécessaires sont les suivants :

  • du mortier-colle spécial carrelage (choisir un produit adapté aux dimensions de vos carreaux) ;
  • du mortier à joint ;
  • une spatule crantée, une taloche, une truelle, un maillet en caoutchouc et un fouet-malaxeur pour faciliter les mélanges ;
  • un bac ou plusieurs bacs pour mélanger les mortiers ;
  • un niveau à bulle pour vérifier la droiture de la pose des carreaux ;
  • des croisillons ou entretoises pour laisser un espace entre les carreaux.

La pose du carrelage

La pose de la première rangée de carreaux, située en bas du mur, doit être faite avec le plus grand soin, car c’est de cette première ligne que dépendent l’alignement et la droiture de l’ensemble du carrelage.

Il faut mesurer la hauteur d’un carreau de carrelage en y ajoutant l’épaisseur d’une petite cale, qui vient prendre place entre le bord du bac et le premier carreau de carrelage. Cet espace vide sera par la suite comblé avec du joint silicone sanitaire.

Tracez un trait sur le mur pour visualiser le haut de cette première rangée. Appliquez du mortier sur le dos du carreau et étalez le mortier avec une spatule crantée. Poser le premier carreau, si possible celui du milieu de chaque mur, pour un meilleur effet visuel. Tapoter le carreau avec le maillet. Placer les croisillons permettant de créer un espace entre les carreaux et d'enchainer ainsi les rangées, en vérifiant systématiquement l’alignement avec le niveau à bulle, et en n’oubliant pas de percer le ou les carreaux situés au niveau de la robinetterie.

Pour terminer le travail, il faut retirer les croisillons avant que le mortier ne soit totalement sec, et laisser sécher le carrelage fraichement posé pendant 48 heures. Préparer le mortier à joint et l’étaler avec une taloche jusqu’à remplir tous les espaces entre les carreaux. Nettoyez l’excédent de mortier avec une éponge jusqu’à obtenir une surface et des parois parfaitement propres.

Après séchage des joints, terminer par la pose du joint silicone en pistolet partout où cela est nécessaire (jonction entre le receveur et le carrelage et angles).

Comment carreler un receveur de douche-2

Poser le carrelage d’une douche italienne

Dans le cas d’une douche italienne, et donc d’un receveur prêt à carreler, il faut carreler le sol et les murs.

Tous les receveurs de douche prêts à poser ne se ressemblent pas, essentiellement au niveau du système d’évacuation de l’eau (bonde et siphon ou évacuation par rigole en ligne). Il faut donc tenir compte de la spécificité de chaque receveur pour déterminer le type de pose et de carrelage à envisager.

Ceci fait et une fois le receveur correctement posé au sol, il est possible de la carreler, avec des carreaux de carrelage ou de la mosaïque, en commençant par carreler le receveur. Dans le cas de grands carreaux de carrelage, il est indispensable de visualiser leur disposition au sol et d’effectuer les découpes des carreaux avant de commencer la pose, de façon à bien épouser l’espace dédié à l’évacuation d’eau et de tout prévoir.

Le matériel nécessaire et les étapes à suivre sont les mêmes que pour la pose de carreaux de carrelage sur un mur : enduire et poser chaque carreau (avec croisillons) ou plaque de mosaïque, puis enlever les croisillons, étaler le mortier à joint et nettoyer.

Une fois le receveur carrelé, il est possible de poursuivre par la pose du carrelage sur chaque mur entourant la douche italienne, en suivant les étapes énoncées dans le paragraphe consacré aux douches traditionnelles. Terminez également par le joint silicone sanitaire pour assurer l’étanchéité de toutes les surfaces de jonction.

Nous vous recommandons ces autres pages :