Construction d’une terrasse : les différents types de lames

La construction d’une terrasse s’organise en prenant certaines décisions. Quels matériaux choisir ? Quelles seront les dimensions de la terrasse ? Si le choix s’oriente naturellement vers le bois, d’autres questions se posent : que penser du PVC ? Toutes les lames en bois offrent-elles les mêmes qualités ? Ces interrogations s’avèrent légitimes, car une terrasse représente un grand investissement. Il faut donc s’assurer de faire le bon choix ! Voici les principaux types de lames de terrasse, leurs avantages et inconvénients. Quelles sont-elles et comment se choisissent-elles ?

Quelle type de lame choisir pour une terrasse ?-1

Quelle type de lame choisir pour une terrasse ?-2

Choisir des lames de terrasse en PVC

Résistant, peu onéreux, simple à installer : le PVC montre de grandes qualités lorsqu’il s’agit d’habiller la terrasse d’une maison. Le PVC est une matière plastique utilisée dans de nombreux secteurs industriels. Vendu sous forme de lames ou de dalles, le matériau offre une grande diversité de styles et de coloris. Les lames imitent notamment l’aspect du bois à la perfection : même les nœuds du bois brut apparaissent !

Parmi ses autres qualités, le PVC affiche une belle résistance au feu. Mais, c’est bien entendu au niveau des prix que le PVC défie toute concurrence. Rapide et simple à réaliser, la production de PVC ne génère pas de grands coûts. Dernière raison de choisir des lames en PVC pour sa terrasse, sa durabilité dans le temps. Le matériau vieillit moins vite, ne souffre pas des agressions de l’humidité et des variations de température. Artificiel, il n’attire ni les rongeurs ni les insectes. La durée de vie des lames de terrasse en PVC atteint vingt à trente ans.

Quant à l’entretien des lames de terrasse en PVC, il s’avère minime, comparé à celui des lames en bois. Nul besoin de saturateur ou d’huile de protection. Un simple nettoyage de la terrasse à l’eau savonneuse suffit. Les lames en PVC offrent une solution économique et durable pour la construction d’une terrasse.

Choisir des lames de terrasse en bois

La terrasse en bois tisse un lien entre le jardin et la maison, en raison de sa composition naturelle et de son aspect rustique. Cependant, plusieurs types de lames en bois existent pour revêtir sa terrasse. Selon l’essence du bois et ses propriétés, le prix fluctue du simple au double, voire au triple.

La classification des essences de bois

Pour choisir le type de lame en bois d’une terrasse, il faut tout d’abord connaître la classification des essences. En effet, les matériaux en bois ne s’adaptent pas tous aux conditions extérieures. L’humidité, les insectes, les champignons, la moisissure et les rayons UV peuvent user certaines essences de bois, les faire gonfler ou pourrir. Les lames en bois adaptées pour la construction d’une terrasse appartiennent aux classes 3 et 4. La première classe englobe les essences insensibles à une forte humidité, la seconde peut même entrer en contact direct avec le sol. Si le projet de construction de terrasse se situe en bord de mer, alors il faut s’orienter vers des essences de classe 5.

Bois brut, bois tropical, bois rétifié ou bois composite ?

En plus de ces classes, on distingue plusieurs familles d’essences de bois.

Les lames de terrasse en bois brut

Ces lames désignent les bois européens, nord-américains et russes. Ces essences de bois proviennent des arbres résineux ou feuillus. Ce sont les lames en bois les moins chères du marché. Mais, elles nécessitent un traitement autoclave pour acquérir résistance, imputrescibilité et durabilité. Certaines essences se montrent naturellement résistantes face à l’humidité, aux champignons et aux insectes. Ces bois-là — chêne, mélèze d’Europe, châtaignier — affichent un prix plus élevé, car ils ne nécessitent pas de traitement autoclave. La durée de vie des terrasses en bois brut varie de dix à vingt ans.

Les lames de terrasse en bois rétifié

Le bois rétifié provient également d’essences locales. En revanche, le traitement du bois exclut totalement l’utilisation des produits chimiques. Les essences sont thermochauffées par paliers, jusqu’à atteindre 240 °C. Puis, la remise à température ambiante s’effectue à l’aide de vapeur d’eau. Cette technique rend le bois résistant à l’humidité. Quant à la résine, elle disparaît du matériau, ce qui détourne l’appétit des insectes. Bois de pin, de boulot, de hêtre ou d’érable : cette technique leur lègue une durabilité et une résistance qui sont équivalentes à celles des bois exotiques. Les lames de terrasse en bois rétifié demandent peu d’entretien et possèdent une durée de vie d’environ vingt ans. Au niveau des prix, les bois rétifiés se situent une gamme au-dessus des bois bruts.

Les lames en bois tropical et en bois composite obtiennent un grand succès dans le secteur des terrasses. Voilà pourquoi ils font chacun l’objet d’un paragraphe.

Choisir des lames de terrasse en bois composite

La fabrication du bois composite se réalise à partir de fibres de bois recyclées et de matières en plastique. Les meilleures lames en composite offrent une grande résistance. Elles s’avèrent imputrescibles, insensibles au gel, aux insectes et aux champignons et ne nécessitent pas d’entretien particulier. Leur résistance aux chocs équivaut à celle des bois exotiques et rétifiés.

L’aspect des lames en bois composite se choisit parmi une large gamme de coloris, du gris au marron chocolaté. La longévité de la terrasse en bois composite atteint une bonne vingtaine d’années. De telles qualités influent sur le prix : ce sont les lames de bois les plus chères du marché. Cependant, deux modèles de lames existent, les lames creuses ou pleines. Les lames creuses, plus légères, affichent un prix plus attractif, mais une résistance moindre face à l’humidité et aux chocs.

Choisir des lames de terrasse en bois exotique

Le bois exotique séduit pour sa résistance et son aspect, qui emprunte des tons allant du marron foncé au rouge vif. Réaliser une terrasse en bois ipé ou en teck s’avère synonyme de profiter d’une terrasse de grande qualité. En effet, les propriétés des lames de terrasse en bois exotique sont exceptionnelles. En raison du climat tropical où elles vivent, ces essences affichent une résistance naturelle à l’humidité. Elles se montrent également insensibles à la moisissure, aux insectes et champignons.

Ces aptitudes confèrent aux lames en bois exotique une stabilité dimensionnelle impériale. La durée de vie d’un tel matériau monte parfois jusqu’à quarante ans. Du côté de l’entretien, seul un traitement pour éviter au bois de virer vers le gris peut s’appliquer. Néanmoins, le vieillissement naturel du bois donne un certain cachet à la terrasse.

Les lames de terrasse en bois exotiques coûtent cher : leur prix double par rapport à celui des bois bruts. La question environnementale se pose également. Issues des forêts tropicales d’Afrique, d’Amérique du Sud ou d’Asie du Sud-Est, ces essences sont parfois prélevées illégalement et encouragent la déforestation. Il existe tout de même deux labels qui attestent de l’exploitation responsable du bois, le PEFC et le FSC. Par ailleurs, l’importation alourdit le bilan carbone du matériau.

De nombreux types de lames sont disponibles. Si le choix se porte naturellement sur des critères esthétiques, les propriétés du matériau comptent énormément. Résistance, durabilité et impact écologique sont, de nos jours, des considérations aussi importantes à nos yeux.

Nous vous recommandons ces autres pages :