L'enduit de finition : définition et caractéristiques

De manière générale, l'enduit de finition est un produit incontournable de tous travaux de peinture ou de maçonnerie, puisqu'il permet de lisser différentes surfaces. Mur intérieur et extérieur, plafond, ou encore façade d'un bâtiment ou d'une maison, l'enduit de finition recouvre le support concerné pour le préparer à la suite des opérations. Notons que ce dernier ne doit surtout pas être confondu avec l'enduit de rebouchage, un produit qui, comme son nom l'indique, est uniquement destiné à reboucher les trous et à masquer les défauts d'une surface, quelle qu'elle soit.

Toutefois, en matière d’enduits de finitions, il existe différents cas de figure, et donc différents produits possibles, sans parler des critères de choix et des méthodes d'application. Lorsqu’il est question de faire des travaux sur une façade ou un mur extérieur, il est donc nécessaire de choisir son enduit avec précaution. On fait le point sur l'enduit de finition et ses caractéristiques.

Qu'est-ce que l'enduit de finition ?-1

Qu’est-ce que l'enduit de finition de façade ?

L'enduit de finition de façade a un rôle bien défini. En effet, il est supposé assurer la protection de toute surface extérieure, en uniformisant le support et en permettant de soigner la pose du revêtement final. Pour cette raison, il est primordial de choisir le bon produit, que ce soit vis-à-vis de sa couleur, qui peut avoir une importance capitale pour la suite, ou vis-à-vis de sa méthode d'application, susceptible de varier en fonction de l'enduit de finition choisi.

L'enduit de finition de façade : définition

L'enduit de finition de façade est le produit qui permet de finaliser l’apparence d'un bâtiment ou d'une maison. Fabriqué généralement à base de ciment, celui-ci s'applique aussi bien sur une surface neuve que sur un support en rénovation. Néanmoins, cette sorte de pâte ne se destine qu'à certains types de façades, à l'image de :

  • la pierre ;
  • le béton ;
  • le béton cellulaire ;
  • la brique ;
  • le parpaing.

Non seulement l’enduit de finition permet d'uniformiser la surface concernée, mais il protège également ladite façade contre les effets du temps et du climat, surtout s'il s'agit d'un enduit imperméable. De plus, grâce aux nombreuses couleurs et textures qui existent, ce produit peut également assurer un rôle de décoration.

L'enduit de finition de façade : caractéristiques

Comme nous l'avons vu ci-dessus, l’enduit de finition de façade doit pouvoir s'adapter à différents types de matériaux. Cette compatibilité se fait aussi en fonction de l'état de la surface à enduire, puisqu’il est peu recommandé de choisir un même produit pour un support en bon état ou en mauvais état.

Parmi les différents produits possibles, on retrouve l'enduit classique et l’enduit monocouche, souvent teintés et en relief, en plus d'être fabriqués à base de sable, d'adjuvants, ou encore de colorants. Généralement, ces derniers répondent à un mode d'application bien spécifique, même si l'apparition sur le marché de nombreux accessoires et appareils peut faciliter cette étape.

Il faut toutefois distinguer plusieurs types de liants, puisque tous les enduits ne répondent pas aux mêmes éléments. On recense ainsi :

  • l'enduit liant gypse, qui correspond à tous les enduits à base de plâtre ;
  • l'enduit liant hydraulique, qui fait sa prise au contact de l'eau, voire sous l'eau dans certains cas ;
  • l'enduit à base de liant aérien, à savoir tous les enduits qui font leur prise au contact de l'air.

Pour choisir le bon enduit de finition de façade, il est donc nécessaire de prendre un produit qui correspond au type de mise en œuvre souhaité.

Combien faut-il de couches pour un enduit de finition de façade ?

Si les enduits à base de plâtre et les enduits hydrauliques ou aériens nécessitent 3 couches pour être appliqués, il reste toutefois possible de se procurer un enduit monocouche. Dans ce cas précis, il ne faut donc qu'une seule couche pour appliquer la préparation, à condition que cette dernière soit tout de même projetée avec une machine.

Pour les autres, il est nécessaire de suivre un certain nombre d'étapes. Ainsi, pour l'enduit à base de plâtre, mieux vaut commencer avec une couche d'accrochage, avant de continuer avec le corps de l'enduit et la finition en elle-même. Pour l'enduit hydraulique et aérien, il faut aussi débuter avec une couche d'accrochage, puis uniformiser la surface avant de mettre la couche de finition.

Bien entendu, pour que le résultat soit à la hauteur des espérances, chacune de ces étapes doit en théorie être strictement respectée. Néanmoins, il faut garder à l'esprit que le nombre de couches est indicatif, puisqu’en fonction de certaines surfaces, il est possible de s'en tenir à 2 couches maximum.

Qu'est-ce que l'enduit de finition ?-2

Quels sont les types de finitions de l'enduit de façade ?

Vous l'aurez compris, un enduit de façade présente diverses possibilités de finitions, que ce soit par une application à la main ou par projection avec une machine. De manière générale, on retrouve :

  • la finition effet gratté, qui nécessite 3 à 8 heures d'application avec une taloche à clous ;
  • la finition effet rustique, généralement obtenue par projection ;
  • la finition effet écrasé, obtenue par projection à la machine ou à la tyrolienne, voire au moyen d'une taloche souple ;
  • la finition effet taloché, beaucoup plus fine que les autres et qui se distingue par son application à la taloche éponge.

À la texture se rajoute aussi la possibilité de choisir entre une multitude de couleurs. Attention néanmoins, car certaines communes limitent les possibilités en la matière. Mieux vaut donc se renseigner auprès du service urbanisme compétent.

Comment bien appliquer un enduit de finition de façade ?

À la fois esthétique et protecteur, le rôle de l'enduit de finition de façade n’est pas à sous-estimer pour la longévité d'un mur extérieur. Non seulement il permet de l’habiller, mais il l’imperméabilise également, en plus de masquer les défauts de la surface concernée. Si l'application d'un enduit de finition n'exige pas une technique pointue, elle demande tout de même un certain nombre de précautions.

Pour que l'enduit de finition de façade soit durable, il est primordial de respecter plusieurs étapes, à commencer par les 3 couches traditionnelles. Néanmoins, en fonction de la situation, il peut être nécessaire de suivre plusieurs autres phases. Voyons ces dernières plus en détail dans leur ordre d’apparition.

Le retrait de l'ancien enduit

Bien évidemment, l'application d'un enduit de finition de façade est soumise au retrait de l'ancien enduit dans le cadre d'une surface déjà existante.

Le nettoyage de la façade

L'application d'un enduit de finition de façade doit toujours se faire sur une surface propre et saine, ce qui implique de bien la nettoyer et la dépoussiérer au préalable. Toute trace d'une ancienne peinture, d'un enduit, ou même de poussière doit ainsi être effacée.

La réparation de la surface

La surface sur laquelle l'enduit de finition vient s'appliquer ne doit pas présenter de trous ou d'autres défauts, à l'image des fissures. Il est donc nécessaire de la réparer avant toute application, notamment en garnissant les joints de la façade le cas échéant.

L'arrosage de la façade

Avant de commencer l'application de l'enduit de finition de façade, il est primordial de légèrement arroser la surface du mur extérieur concerné, car cela permet de faciliter l'adhérence du produit. Attention, cette action doit au moins se faire la veille de la pose, car le support ne doit pas non plus être détrempé.

La préparation de l'enduit de finition

Comme nous l'avons vu un peu plus haut, l'enduit de finition de façade peut répondre à plusieurs éléments, que l'on appelle les liants. Pour pouvoir être appliqué, ce dernier nécessite d'être mélangé avant de commencer la première couche.

L'application de la couche d'accrochage

Toute bonne application d’un enduit de finition de façade nécessite de commencer par une couche d'accroche, que l'on appelle aussi le gobetis. Généralement, cette dernière doit être d'une épaisseur minimum de 5 millimètres. À noter que cette étape n'est pas à suivre dans le cadre d'un enduit monocouche.

L'application du corps d'enduit

Après 48 à 72 heures de séchage pour la couche d'accrochage, il est temps de procéder à l'application du corps d'enduit, qui doit quant à lui respecter une épaisseur minimum comprise entre 10 et 15 millimètres.

L'application de la couche de finition

Enfin, la couche de finition est la dernière étape de l'application de l'enduit. Cette dernière ne doit intervenir que 7 à 10 jours après la pose du corps d'enduit et doit respecter une épaisseur maximum de 5 millimètres. C'est à cette étape que l'enduit de façade va prendre son apparence finale, puisque ce dernier dépend de la méthode d'application (taloché, lissé, gratté, etc.).

Nous vous recommandons ces autres pages :